Mémoire du sport

Partagez

Le programme MéMoS, développé depuis 2006 sous l’impulsion de l'Académie nationale olympique a pour objectif de sensibiliser, collecter, sauvegarder, classer, valoriser et transmettre la mémoire du sport dans toutes ses composantes par une politique de préservation et de valorisation. C’est aussi un outil au service du sport en général, du mouvement sportif, du monde universitaire et de tous les passionnés par une culture sportive en quête de connaissance.

Le Pôle national des archives du monde sportif (PNAMS)

Ce Pôle national a été créé le 15 décembre 2006 dans le cadre d’une convention de partenariat réunissant le ministère chargé des Sports, le ministère en charge de la Culture (Direction des archives de France), le Comité national olympique et sportif français et l’Académie nationale olympique française. Chaque partenaire apporte sa contribution en fonction de ses compétences avec, depuis 2008, le soutien financier de Solidarité olympique.

Le PNAMS est accueilli aux Archives nationales du monde du travail (ANMT) de Roubaix. Il a pour vocation d’accueillir les fonds des fédérations et groupements sportifs nationaux agréés (non-délégataires de mission de service public, car l’administration des délégataires relève des archives publiques) et ceux des personnes morales ou physiques, acteurs des activités sportives et jeux traditionnels nationaux.

Dans le cadre de MeMoS, programme d'action de l'ANOF pour la conservation et la valorisation du patrimoine archivistique du sport français, une trentaine de fonds privés ont été transférés au PNAMS de Roubaix ou traités et un fonds d'objet déposé au Musée national du sport, concerné en premier chef par les collections d'équipements, affiches, tenues ou matériels sportifs.

Collecte des archives orales et audiovisuelles

C’est parce que le sport est avant tout une histoire de femmes et d’hommes, dépositaires d’une mémoire et d’expériences, que la collecte d’archives orales et audiovisuelles des grands
acteurs du sport français trouve toute sa légitimité et sa place.

Cette collecte a pour objectif de mettre à disposition des chercheurs et des passionnés, un ensemble de témoignages de celles et ceux qui participent ou ont participé au développement
du sport.

Une trentaine de témoignages longs (3 à 4 heures) ont d'abord été réalisés qui peuvent être demandés au CNOSF et consultés aux ANMT de Roubaix où ils sont déposés. Ils concernent des dirigeants ayant cessé leurs activités dans le monde du sport mais s'y étant particulièrement remarqués précédemment.

Guide méthodologique de sauvegarde des archives du monde sportif

Le guide méthodologique est destiné à sensibiliser et à accompagner les différents acteurs du sport dans la procédure de sauvegarde de leurs archives. Il a été diffusé à tous les acteurs du monde sportif national et international. Il a reçu les encouragements du CIO et de Solidarité olympique qui s’appuient sur l’exemple français pour inciter les autres CNO et ANO à sauvegarder leur propre mémoire du mouvement sportif national.

Création d’un réseau national des référents-archives

Dans chaque fédération ou groupement sportif national il a été identifié un interlocuteur direct de l’ANOF servant de relais privilégié pour informer, documenter et sensibiliser à la problématique des archives et de leur conservation.

Archives du CNOSF

Une grande partie des archives administratives du CNOSF ont été déposés à Roubaix. Le CNOSF conserve toutefois une riche collections d'archives, en particulier les procès-verbaux de l'Union des sociétés française de sports athlétiques, du comité d'organisation des Jeux Olympiques de Paris 1924, les photographies de ces mêmes Jeux,...

Les chercheurs peuvent avoir accès à des archives numériques ou consulter les colletions sur place, à la Maison du sport français - 1 avenue Pierre de Coubertin (Paris 13)

Transfert et exploitation de la mémoire : invitation aux Universités

La conservation des archives du monde sportif se veut un outil offert aux historiens, aux sociologues, ou plus largement aux chercheurs. Par conséquent, des universités peuvent participer aux activités scientifiques et culturelles visant à exploiter et à mettre en valeur les sources ainsi sauvegardées. Cette place est d'ailleurs prévue dans l’article 15 de la convention de partenariat.

Académie nationale olympique française | Héritage et patrimoine

Billetterie

Passion

Opportunité

Médical

Outil

Vidéos

Découverte

Club Entreprises France Olympique

Médias

  •  Française des jeux
  •  Decathlon
  •  France Télévisions
  •  BPCE
  •  Lacoste