L’Olympisme entre à l’école avec Paris 2024

Partagez

Paris 2024 lance la « Semaine Olympique et Paralympique » dans les établissements scolaires laquelle mobilise des centaines de classes partout en France. Ce dispositif constitue un héritage fort de la candidature, puisqu’il figurera désormais tous les ans, en janvier, au programme de l’Éducation nationale.

A vos marques. Prêts. Partez !

Le Comité de candidature Paris 2024 a donné le départ ce lundi de la « Semaine Olympique et Paralympique » dans les écoles, collèges et lycées. Temps fort de « L’Année de l’Olympisme, de l’école à l’université », initiative lancée cet automne qui concernera un million d’enfants sur l’année scolaire 2016-2017, cette semaine a pour but de promouvoir la pratique sportive chez les jeunes et de mobiliser la communauté éducative autour des valeurs citoyennes et sportives.

Ce dispositif est un volet essentiel du programme éducatif de Paris 2024 qui s’inscrit, d’ores et déjà, dans l’héritage de la candidature Paris 2024. La « Semaine Olympique et Paralympique » figurera en effet désormais tous les ans, en janvier, dans les calendriers de l’éducation nationale.

« Cette initiative illustre parfaitement l’esprit qui nous anime, explique Bernard Lapasset, coprésident de Paris 2024. Nous souhaitons faire des Jeux une opportunité pour laisser un héritage fort au bénéfice de la population, et notamment de la jeunesse. Dans le cadre de « L’Année de l’Olympisme, de l’école à l’université », nous allons ainsi faciliter l’accès des jeunes à la pratique sportive, valoriser l'Olympisme et ses valeurs. »

Les établissements qui participeront à cette opération partageront le temps scolaire entre les enseignements généraux en utilisant le sport comme outil pédagogique (mathématiques, histoire-géographie, anglais, etc.), et les activités physiques et sportives pour faire découvrir les disciplines olympiques et paralympiques. La dimension culturelle du sport sera également valorisée autour de ces activités, tout comme la promotion du sport partagé (entre valides et non valides) pour changer le regard sur le handicap.

De nombreux athlètes sont mobilisés tout au long de la semaine et bien au-delà pour partager dans les écoles ces temps dédiés au sport et à l’Olympisme. A l’image de Sarah Ourahmoune, vice-championne olympique à Rio (boxe), Michaël Jérémiasz, porte-drapeau de l’équipe de France paralympique à Rio, et d’Emmeline NDongue, vice-championne olympique à Londres en 2012 (basketball), qui ont participé aujourd’hui au collège Buffon à Paris, en présence notamment de Bernard Lapasset, co-président de Paris 2024, Anne Hidalgo, maire de Paris, Bernard Amsalem, vice-président du Comité national olympique et sportif français en charge de l’Éducation, et de Pierre-Yves Bournazel, en charge du dossier olympique et paralympique à la Région Île-de-France, à de nombreuses activités sportives avec les jeunes, mêlant notamment boxe, basket en fauteuil, tennis de table et escalade les yeux bandés.

Les multiples interventions d’athlètes et de clubs sportifs dans les écoles, sur l’ensemble du territoire national, permettront ainsi de renforcer les liens entre le mouvement sportif et le milieu scolaire. Lancé en partenariat avec l’Éducation Nationale, le CNOSF, le CPSF et les fédérations scolaires et universitaires, ce dispositif visera également à faire découvrir les sports olympiques et paralympiques à tous les jeunes, et corriger les inégalités d'accès à la pratique sportive quelles qu'en soient les causes : territoriales, sociales, sexuées, culturelles ou bien liées à un handicap.


Culture-Jeunesse

Elections au CNOSF

Billetterie

Passion

Médical

Outil

Vidéos

Découverte

Médias

  •  Française des jeux
  •  Decathlon
  •  France Télévisions
  •  BPCE
  •  Lacoste