Origines

  • Les racines antiques

    L’origine des Jeux Olympiques se perd dans la Grèce primitive entre l’histoire et la légende...

  • La période classique

    Les Jeux Olympiques sont à leur apogée, leur organisation s’est perfectionnée et elle se répartit sur cinq (voire sept) jours. Ils sont le rendez-vous des élites, tant sportives qu’intellectuelles ou culturelles. Les grands philosophes viennent y dispenser leur enseignement, largement inspiré par le sport.

  • La période hellénistique

    La période hellénistique, celle de l’empire d’Alexandre, montre l’importance des Jeux dans la vie sociale et politique (Cf. Polybe). Les Jeux Olympiques, lieu de rassemblement, constituent un moyen de rencontre, un moyen de communication important. Ils vont devenir un lieu d’annonces officielles.

  • La période romaine

    La République romaine avait été clairvoyante en essayant de limiter la célébration de jeux que voulait donner tel ou tel puissant ou ambitieux pour se donner du prestige. Avec l’arrivée de l’Empire, puis sous l’Empire lui-même, les jeux romains vont prendre une dimension différente.

  • La fin des Jeux Antiques

    En 393 de notre ère, se tiennent les 293èmes et derniers J.O. En 394, l’empereur chrétien Théodose abolit les fêtes païennes, dont les jeux grecs. Les Jeux Olympiques antiques sont morts de leur paganisme. Ce n’est cependant pas parce qu’ils n’étaient pas d’origine chrétienne qu’ils ont disparus.

  • La flamme dans l'Antiquité

    Selon les civilisations, le feu ne renvoie pas aux mêmes mythes, mais il est impossible de ne pas évoquer Prométhée, héros grec, qui révéla le savoir aux hommes...

Rendez-vous

Billetterie

Passion

Médical

Outil

Vidéos

Découverte

Médias

  •  Française des jeux
  •  Air France
  •  Club Med
  •  Decathlon
  •  France Télévisions
  •  BPCE
  •  Mutuelle des Sportifs
  •  Groupe VYV
  •  Lacoste
  •  MAIF