Ski alpin : Histoire

Alexis Pinturault
Partagez

Histoire

L'homme a commencé à chausser des skis il y a 5000 ans. On pense que les Norvégiens ont commencé les premiers - en utilisant des skis pour se déplacer sur les étendues neigeuses. À partir de la Norvège, la pratique du ski s'est répandue à travers la Scandinavie et la Russie. Le ski est devenu un mode de transport hivernal et finalement un sport au même titre que le ski de fond. Le ski alpin est d'ailleurs une variante du ski de fond.

La première compétition de ski alpin, sorte de descente rudimentaire, s'est déroulée à Oslo vers 1850. Quelques décennies plus tard, le ski gagnait le reste de l'Europe et les États-Unis d'Amérique, où les mineurs organisaient des compétitions de ski pour se divertir durant l'hiver. Le premier slalom a eu lieu à Mürren (Suisse) en 1922, et deux années plus tard apparaissait la course qui allait devenir la première épreuve olympique de ski alpin.

L'épreuve appelée Arlberg-Kandahar, associant slalom et descente (combiné), est aujourd'hui considérée comme la première épreuve véritable de ski alpin. Cette course a constitué le point de départ de l’incorporation du ski alpin au programme olympique. Le ski alpin a fait son entrée au programme olympique à l'occasion des Jeux de Garmisch-Partenkirchen, en 1936, sous la forme du combiné, avec une épreuve pour les femmes et une épreuve pour les hommes.

Le programme olympique de ski alpin regroupe aujourd'hui 10 épreuves (slalom, géant, super-g, descente, super-combiné), soit 5 pour les femmes et 5 pour les hommes. Les règles sont identiques pour les femmes et les hommes, mais les parcours sont différents. Dans tous les cas, on chronomètre les athlètes au centième de seconde, et le classement ex aequo est autorisé.

Newsletter

Olympic Channel (en Français !

Twitter #espritbleu


  •  Française des jeux
  •  Air France
  •  Club Med
  •  Decathlon
  •  France Télévisions
  •  BPCE
  •  Mutuelle des Sportifs
  •  Groupe VYV
  •  Lacoste
  •  MAIF
  •  RMC