Athlétisme : Histoire

Myriam Soumaré
Partagez

L'américain Jesse Owens

La première épreuve disputée aux Jeux de l'Antiquité était la course de stade, course de vitesse sur environ 192 mètres. On en connaît les vainqueurs jusqu'en 776 av. J-C. Parmi les autres épreuves d'athlétisme des Jeux de l'Antiquité figuraient des courses à pied sur longue distance, une course en armure et un pentathlon composé d'une course de stade, d'un saut en longueur, d'un lancer de disque, d'un lancer de javelot et de la lutte. Des épreuves similaires étaient organisées dans la Grèce antique à l'occasion des Jeux isthmiques, néméens et pythiques.

D'après les récits historiques, l'athlétisme a toujours été pratiqué. Au XIX e siècle, les multiples tentatives de restauration des Jeux Olympiques étaient surtout constituées d'épreuves d'athlétisme. En Europe, rencontres et festivals locaux comprenaient souvent des épreuves de course, de saut et de lancer. En Irlande et en Ecosse, ces manifestations ont cédé la place aux Jeux de Tailteann pour le premier et aux Jeux du Highland pour le second.

Depuis la restauration des Jeux Olympiques, l'athlétisme est le sport du programme olympique dont on parle le plus. De nos jours, l'athlétisme a pour seuls rivaux le football, le basket-ball et le volley-ball en termes de pratiquants. L'athlétisme est subdivisé en six "catégories": course, course de haies, marche, saut, lancer et épreuves combinées. Chacune de ces catégories comprend différentes épreuves, qui sont aujourd'hui assez uniformisées dans le monde entier.

Depuis 1896, l'athlétisme a figuré au programme de tous les Jeux Olympiques. Depuis son apparition aux Jeux de 1928, l'athlétisme féminin fait l'objet d'une compétition. En dépit des changements, le programme masculin s'est progressivement uniformisé depuis 1932. Par ailleurs, si au début les femmes n'étaient autorisées à participer qu'à quelques épreuves, aujourd'hui leur programme est quasi identique à celui des hommes. Avec l'introduction du steeple féminin aux Jeux Olympiques de Beijing, les seules différences entre les programmes masculin et féminin résident désormais dans les deux épreuves de marche pour les hommes (20 km et 50 km) contre une seule pour les femmes (20 km), dans la distance de la course de haies (100 mètres pour les femmes et 110 mètres pour les hommes), et enfin dans la compétition féminine d'heptathlon comparée au décathlon masculin.

L'équipe masculine américaine a de tout temps régné sur l'athlétisme bien que les nations européennes aient été également prépondérantes. Chez les femmes, l'Union soviétique et la RDA (Allemagne de l'Est) dominaient les compétitions avant leur dissolution. Désormais d'autres nations excellent dans certaines de ces épreuves. Si les Etats-Unis conservent leur suprématie sur les épreuves de course de vitesse, de haies, de saut en longueur et de triple saut, ils sont à présent, talonnés par les athlètes des Caraïbes. Les pays africains, notamment le Kenya, l’Éthiopie et le Maroc dominent aujourd'hui les épreuves de course de fond. Jusqu'au début des années 1970, c'était la Finlande qui régnait dans cette discipline.

Olympic Channel (en Français !

Twitter #espritbleu


  •  Française des jeux
  •  Air France
  •  Club Med
  •  Decathlon
  •  France Télévisions
  •  BPCE
  •  Mutuelle des Sportifs
  •  Groupe VYV
  •  Lacoste
  •  MAIF
  •  RMC