Natation : Histoire

Partagez
Florent Manaudou, médaillé d'or (50 m nage libre) aux JO de Londres en 2012. Photo : KMSP

Histoire de la discipline

La fondation de la Fédération Internationale de Natation (FINA) en 1908 était la réponse adaptée à une augmentation des épreuves sportives internationales, couronnée par les Jeux Olympiques. En 1896, lors des premiers Jeux Olympiques modernes, trois épreuves de natation figuraient au programme, mais aucune règle, réglementation ni définition universelle n'avaient été établies.

Les compétitions des Jeux Olympiques avant la création de la FINA pouvaient comprendre des épreuves aussi inhabituelles que la natation sous-marine (1900), la course d'obstacles sur 200 m (1900) et le plongeon en longueur (1904). Les sites les plus divers ont été utilisés comme sites olympiques, depuis le bassin de 100 m créé pour les Jeux Olympiques de Londres, jusqu'à l'océan (1896), un petit lac de Saint Louis, USA (1904) ou encore la Seine (1900).

Afin d'harmoniser les règlement et de donner un cadre aux rencontres internationales, les dirigeants des huit pays participants (Allemagne, Belgique, Danemark, Finlande, France, Grande-Bretagne, Hongrie et Suède) se sont rencontrés le 19 juillet 1908, à l'hôtel Manchester de Londres, lors des Jeux de la quatrième Olympiade, et ont décidé de fonder une association mondiale de natation.

Les objectifs étaient clairs : uniformiser les règlements de la natation, du plongeon et du water-polo ; vérifier les records mondiaux et en actualiser la liste ; enfin, diriger les compétitions des Jeux Olympiques pour la natation, le plongeon et le water-polo.

Au milieu des années 1800 en Angleterre, le water-polo constituait la version aquatique du rugby, avant de se transformer en cousin du football pratiqué dans l'eau. Au début du siècle, il était devenu si populaire en Europe et en Amérique du Nord qu'il a été intégré au programme olympique des Jeux de Paris de 1900.

En 2014, la FINA a par ailleurs reconnu le plongeon de haut vol comme discipline officielle, et décidé d'ouvrir le plongeon et la natation synchronisée à plus de mixité.

Parmi les plus grandes réalisations des 40 dernières années, il faut noter l'introduction de Championnats du monde (1973), les premières Coupes du monde (1979), les débuts olympiques de la natation synchronisée (1984), les Championnats du monde de natation sur petite distance (1993) et le Grand Prix de plongeon (1994) ; d'énormes progrès ont été accomplis au niveau technologique, particulièrement en termes de dispositifs de chronométrage électronique ; enfin, il faut également remarquer le rapide développement du programme de natation, qui inclut de nouvelles épreuves telles que le Masters et la natation en eau libre.

Newsletter

En course pour la Journée Olympique !

Tarragone 2018 en live

Twitter #espritbleu


  •  Française des jeux
  •  Air France
  •  Club Med
  •  Decathlon
  •  France Télévisions
  •  BPCE
  •  Mutuelle des Sportifs
  •  Groupe VYV
  •  Lacoste
  •  MAIF
  •  RMC