Tennis : Histoire

Partagez
Amélie Mauresmo, médaillée d'argent aux JO d'Athènes en 2004 - DPPI

Histoire de la discipline

Suzanne Lenglen, médaillée d'or aux JO d'Anvers en 1920

Le plus proche parent du tennis tel que nous le connaissons aujourd’hui remonte au XIe siècle en France, avec un jeu appelé le "jeu de paume". Pratiqué dans les cours des monastères, ce jeu utilisait les murs et les toits en pente comme éléments du court et la paume de la main servait à frapper la balle. Ce que l’on pourrait appeler une raquette est apparue pour la première fois au XVIe siècle, accélérant le développement du tennis.

Au XIXe siècle en Angleterre, il y avait abondance de terrains de croquet aux gazons soigneusement entretenus, et la rencontre entre ces lieux et le jeu de raquette a abouti à la naissance du tennis sur gazon. En 1875, le All England Croquet Club, ayant besoin de fonds, a conçu certains terrains de croquet de façon à pouvoir les utiliser comme courts de tennis, car ce sport commençait à supplanter le croquet dans les cotes de popularité.

En 1913, tandis que le tennis sur gazon devenait de plus en plus populaire, il a semblé naturel que les associations nationales de tennis existantes se réunissent afin de garantir l’uniformité et la structure de ce sport. Une conférence internationale réunissant 12 nations s’est tenue à Paris, à l’issue de laquelle la Fédération internationale de tennis sur gazon (ILTF) est apparue. Ces nations pionnières étaient l’Asie australe (représentant l’Australie et la Nouvelle-Zélande), l’Autriche, la Belgique, le Danemark, l’Allemagne, la Grande-Bretagne, les Pays-Bas, l’Union Soviétique, le France, l’Afrique du Sud, la Suède et la Suisse. L’Espagne n’a pas pu participer, mais a confirmé son accord. En 1923, l’assemblée générale annuelle de Paris a établi les règles officielles de tennis de l’ILTF, qui ont été appliquées à partir du 1er janvier 1924. En 1977, l’ILTF a abandonné le terme "gazon" pour prendre son nom actuel, c'est-à-dire la Fédération internationale de tennis (ITF).

Le ténnis était un sport olympique dès la première édition des Jeux modernes, en 1896 à Athènes. Lorsque l'Irlandais John Boland se rendit cette année là dans la capitale grecque, il ne se doutait pas qu’il retournerait chez lui avec une médaille d’or en tennis. D’ailleurs, il ne savait même pas qu’il participerait à une compétition, puisqu’il se rendait aux Jeux d'Athènes en tant que spectateur !

Les temps ont considérablement changé depuis le tennis olympique d’alors. Aujourd’hui, les joueurs de tennis olympique figurent parmi les meilleurs athlètes mondiaux. Habitués aux hôtels cinq étoiles et aux fortes récompenses en argent, lors des Jeux Olympiques, on les voit dormir dans des couchettes et s’affronter pour une simple médaille d’or.

Le tennis est sorti du programme olympique après 1924 alors qu’il donnait lieu à de nombreuses controverses autour de problèmes tels que la frontière entre amateurisme et professionnalisme, et il n’est pas réapparu en tant que sport récompensé par une médaille avant 1988. De nos jours, les compétitions olympiques comprennent les simples dames et messieurs et les doubles dames et messieurs également.

Olympic Channel (en Français !

Twitter #espritbleu


  •  Française des jeux
  •  Air France
  •  Club Med
  •  Decathlon
  •  France Télévisions
  •  BPCE
  •  Mutuelle des Sportifs
  •  Groupe VYV
  •  Lacoste
  •  MAIF
  •  RMC