Grenoble 1968 : Le résumé

Partagez

Le résumé

Les Jeux en Mondovision
L'événement, que le général de Gaulle voulait "prestigieux", est diffusé pour la première fois en couleurs et en mondovision grâce au travail de 1607 techniciens de télévision.

La cérémonie d'ouverture se déroule devant 60 000 spectateurs dans un stade conçu spécialement pour l'occasion (photo). L'ex-champion de patinage artistique Alain Calmat, dernier porteur de la flamme, grimpe un gigantesque escalier pour allumer la vasque olympique, tandis que ses battements cardiaques sont diffusés dans les haut-parleurs. Puis une pluie de pétales de roses, versée par des hélicoptères et symbolisant les armes de la ville de Grenoble, s'abat sur le public et les concurrents rassemblés dans le stade Paul Mistral.

Les trois glorieuses de Killy qui rejoint Sailer

1293 athlètes dont 228 femmes, qui ont dû se soumettre à un test de féminité, participent à ces Jeux, alors que des soupçons de professionnalisme pèsent sur le skieur français Jean-Claude Killy (photo). En outre, le président du CIO Avery Brundage poursuit son combat contre la publicité. Sur la piste de Chamrousse, Killy, qui remporte les trois médailles du ski alpin, égale le record de l'Autrichien Toni Sailer.

Pour six centièmes de seconde, il devance, dans la descente, son coéquipier Guy Périllat pour la première des trois levées de ce Grand Chelem. Le skieur de Val d'Isère s'impose ensuite aisément dans le géant, mais son troisième succès sera plus long à se dessiner, dans le slalom. Son grand rival, l'Autrichien Karl Schranz, s'impose dans la seconde manche disputée dans le brouillard avant d'être disqualifié... quatre heures après l'épreuve, pour n'avoir pas franchi les 18e et 19e portes du slalom.

La grâce de Peggy Fleming
L'heure de gloire du ski alpin français, qui n'a jamais connu depuis un tel palmarès olympique, se poursuit avec la victoire de Marielle Goitschel dans le slalom, où elle devance la Canadienne Nancy Greene, qui s'impose deux jours plus tard dans le géant.

Dans le stade de glace plein à craquer, la patineuse américaine Peggy Fleming (photo 1) enchante les 11 500 spectateurs, qui assistent également au succès du couple soviétique Ludmilla Beloussova - Oleg Protopopov.

Les autres vedettes de ces Jeux sont l'Italien Eugenio Monti, neuf fois champion du monde, qui "pousse" son équipe vers les titres du bobsleigh à deux et à quatre, et la Suédoise Toini Gustafsson, qui glane trois médailles, dont l'or du 5 km et du 10 km, en ski nordique. Au classement des nations, la Norvège est le vainqueur surprise avec 14 médailles (6 d'or, 6 d'argent et 2 de bronze).

L'intensité dramatique n'est pas absente de la compétition. Un match aux enjeux "politiques" oppose l'URSS à la Tchécoslovaquie, victorieuse (5-4), en prélude au printemps de Prague. Les coéquipiers du Soviétique Anatoli Firtsov, meilleur marqueur du tournoi olympique, prennent leur revanche en décrochant le titre (photo 2).

PyeongChang 2018

DAYS
HRS
MINS
SECS
TO THE OPENING CEREMONY
OF THE OLYMPIC WINTER GAMES
PYEONGCHANG 2018
:
:
Olympic Winter Games
Pyeongchang 2018

Pour les athlètes...

Passion

Twitter #espritbleu


Boutique

  •  Française des jeux
  •  Air France
  •  Club Med
  •  Decathlon
  •  France Télévisions
  •  BPCE
  •  Mutuelle des Sportifs
  •  Groupe VYV
  •  Lacoste
  •  MAIF