Paris 1924 : Les Jeux

Partagez

L'Olympisme en mouvement

Les concours d’art sont à leur apogée, la France y gagnera la première place au classement général des nations, Géo Charles l’emportera sur Henry de Montherlant en littérature. Tandis que l'escrime féminine est inscrite pour la première fois au programme olympique, avec notamment la participation de la Danoise Ellen Osiier, qui décrocha la médaille d'or sans perdre un seul assaut, le tennis fait, à Paris, sa dernière apparition aux Jeux, où il ne reviendra qu’après l’abandon des règles sur l’amateurisme, au début des années 1980.

Des histoires pour Hollywood

Le nageur Américain Johnny Weissmuller, âgé de 19 ans, gagne deux médailles d'or (100m NL en passant sous les 59s. et 400m NL en devançant le Suédois Arne Borg de près d’une seconde), au cours du seul 20 juillet. En 1928, il gagnera également l'or en relais 4x200m puis le bronze au waterpolo, avant d'incarner Tarzan dans 12 films !
Les Jeux de Paris seront immortalisés dans Les Chariots de Feu, film oscarisé, inspiré par l'histoire olympique du coureur britannique Eric Liddell. Favori du 100 m, Eric Liddell n'est pas au départ. On ne court pas le dimanche. Ce pasteur écossais, fils de missionnaire, remportera le 400 m. La nageuse américaine Gertrude Ederle obtint la médaille de bronze au 100m nage libre. Deux ans plus tard, elle fit sensation en devenant la première femme à faire la traversée de la Manche à la nage, en deux heures de moins que n'importe quel homme avant elle.

Les Finlandais volants

Ville Ritola

Alors que son compatriote Paavo Nurmi est la vedette incontestée de cette édition de 1924, Ville Ritola, décrocha tout de même quatre médailles d'or et deux d'argent. A son tableau de chasse, de l'or en individuel sur 10 000 m et 3 000 m steeple et par équipe sur 3 000 m et en cross-country, et également de l'argent sur 5 000 m et en cross-country individuel. Presque chaque épreuve de fond individuel était l'objet d'un mano a mano entre les deux coureurs finlandais. Par contre, sur les épreuves par équipe, lorsqu'ils courraient sous le même étendard et que les forces des ces deux extra-terrestres de la piste s'additionnaient, la nation nordique devenait tout simplement irrésistible.
En athlétisme toujours, le sauteur en longueur américain William DeHart Hubbard obtient la première médaille d'or individuelle pour un athlète noir. Son compatriote Clarence Houser remporte les concours du disque et du poids.

Oruguay !

Le rugby à XV est alors olympique, mais pour la dernière fois. Trois équipes sont en lice dans le tournoi, les États-Unis (champions olympiques en titre), la France et la Roumanie. L'équipe américaine, composée de joueurs de football américain, remporte de nouveau le tournoi en battant la France 17 à 3. En tennis, l'américain Vincent Richards décroche trois médailles dont deux d'or en simple et double messieurs.
Enfin, en football, l'équipe d'Uruguay gagne le tournoi olympique. Son milieu de terrain, José Andrade, éblouit les spectateurs parisiens par ses dribbles, ses changements de rythme et son élégance. Il est élu meilleur joueur du tournoi.

Paris 1924

Olympic Channel (en Français !

Twitter #espritbleu


  •  Française des jeux
  •  Air France
  •  Club Med
  •  Decathlon
  •  France Télévisions
  •  BPCE
  •  Mutuelle des Sportifs
  •  Groupe VYV
  •  Lacoste
  •  MAIF
  •  RMC