Paris 1924 : Le fait

Partagez

Le fait

Pas de temps à perdre

Le dieu du stade de Colombes, construit pour l'occasion, est le coureur Finlandais Paavo Nurmi. De sa foulée mécanique, cet athlète de précision - il court chronomètre à la main pour contrôler ses temps de passage - entre définitivement dans la légende en devenant le premier athlète à remporter cinq médailles d'or lors d’une même olympiade : celles du 1500 m et du 5 000 m le jeudi 10 juillet, du cross-country individuel et par équipes le samedi, du 3 000 m par équipes le dimanche.

Sa performance la plus spectaculaire fut celle qu'il effectua le 10 juillet. Tout d’abord, il remporta facilement le 1 500 m, puis, moins de 55 minutes plus tard, revint en piste et prit la première place au 5 000m. Sur cette dernière course, le duel tant attendu avec son compatriote et rival, Ville Ritola, victorieux sur le 10 000 m et le 3 000 m steeple quelques jours auparavant, aura bien eu lieu : dès la mi-course, les deux Finlandais prennent la tête de la course et se détachent magistralement, laissant leurs concurrents loin derrière. C'est entre ces deux-là que le titre olympique devait se jouer et il était écrit que la bagarre serait âpre. Au terme d'un sprint d'anthologie dans la dernière ligne droite, Nurmi devance finalement Ritola de 2 dixièmes de seconde, établissant à cette occasion un nouveau record olympique en 14 minutes et 31 secondes.

Dans l'épreuve du cross-country individuel, c'est la canicule qui aura été son principal adversaire. Le 12 juillet, la chaleur assaille la capitale parisienne et les températures frôlent les 40 degrés Celsius. Pour autant, le Scandinave garde son sang-froid et se porte en tête à 2 kilomètres de l'arrivée, éliminant un à un les autres prétendants à la victoire.
Au final, il conserve sont titre obtenu à Anvers quatre ans plus tôt et termine l'épreuve avec une avance confortable, de plus d'1 minute et 30 secondes sur... Ville Ritola. Avec seulement 15 coureurs sur 38 ayant réussi a franchir la ligne d'arrivée, le climat aura été un obstacle fatidique pour bon nombre de participants et pour l’épreuve elle-même, supprimée depuis...

Paavo Nurmi est sans doute le plus grand coureur de fond de l’histoire de l’athlétisme moderne, à coup sûr le plus rigoureux dans sa préparation et le plus innovant dans sa démarche sportive. Sa minutie, son perfectionnisme et sa rigueur ont fait de lui un des précurseurs en termes de nouvelles méthodes d'entraînement. Ses exploits répétés lui ont valu le surnom de "Finlandais volant" ainsi que de nombreux commentaires soulignant le caractère hors du commun de ses performances.

Durant 14 ans il régna sans partage sur le fond mondial en établissant 20 records du monde et en remportant 12 médailles olympiques, dont 9 en or, faisant de lui l'athlète le plus décoré de l'histoire des Jeux. Sa suspension à vie, décrétée en 1932 par la Fédération internationale d'athlétisme, pour cause d'infractions aux règles de l'amateurisme, ne lui aura pas permis de s'aligner à Los Angeles et aura peut-être empêché ce coureur exceptionnel d'accroître son palmarès olympique.

Adulé par la nation finlandaise, il est désigné dernier porteur de la flamme lors des Jeux olympiques d'été de 1952 à Helsinki, moment magique au cours duquel il recevra une ovation mémorable des 70 000 spectateurs du Stade olympique.

L'hommage national qui lui est rendu en 1973, suite à son décès, les nombreuses statues à son effigie érigées à travers le pays et au siège du CIO, le stade de Turku, sa ville natale, qui porte son nom, les médailles et les timbres émis en son honneur, sont autant de témoignages de la grandeur de l'athlète et de l'homme.


Médailles des bleus aux JO 2018

FRA

5

4

6
Total
15
Calendrier A suivre Les athlètes de la délégation française Résultats Français Classement des nations

Passion

Twitter #espritbleu


Boutique

  •  Française des jeux
  •  Air France
  •  Club Med
  •  Decathlon
  •  France Télévisions
  •  BPCE
  •  Mutuelle des Sportifs
  •  Groupe VYV
  •  Lacoste
  •  MAIF
  •  RMC