Grenoble 1968 : Les anecdotes

Partagez

Les anecdotes

Féminité

Des tests de féminité sont pratiqués pour la première fois. Surprise : la salive de la skieuse autrichienne Erika Schinegger (photo, à gauche) révèle la présence d'hormones mâles exclusivement. Des examens complémentaires confirment que Schinegger, élevée comme une fille, possède en fait des organes mâles qui se sont développés de façon interne. Opérée par la suite, elle changera de sexe, prendra le prénom d'Erik, se mariera et connaîtra les joies de la paternité. Championne du monde de descente à Portillo au Chili, en 1966, elle rendra sa médaille d'or 22 ans plus tard à sa dauphine Marielle Goitschel, disant que c'était la Française qui la méritait.

Canular

Friande de canulars, Marielle Goitschel (photo) annonce après sa médaille d'or dans le slalom, ses fiançailles avec Jean-Claude Killy. Le triple champion olympique n'en avait pas été averti.

Soupçons
Les trois lugeuses est-allemandes sont disqualifiées pour avoir chauffé les patins de leurs bobsleighs. Rendus soupçonneux, les entraîneurs de 7 équipes signent une pétition demandant que les Allemands de l'Est ne soient pas autorisés à poursuivre la compétition, qui en est à une manche de la fin. Le mauvais temps règlera la question et la dernière manche ne sera pas courue.

Chien

Un an avant les Jeux, une des séances d'entraînement du slalom, sur la piste de Chamrousse, a été gentiment perturbé par la présence d'un chien, qui testait sa rapidité auprès des skieuses, comme la Tchècoslovaque Anna Mohrava (photo). Pour lui, la skieuse avait vraisemblablement du chien !

Ex aequo

Tir groupé des Américaines en patinage de vitesse : Jennifer Fish, Dianne Holum et Mary Meyers (photo, à gauche) se classent deuxièmes ex aequo du 500 m, en 46 sec 3/10, à 2 dixièmes de la Soviétique Ludmilla Titova. Holum, 16 ans à l'époque, sera championne olympique du 1500 m quatre ans plus tard à Sapporo.

Retombées

Promue au rang d'héroïne nationale après sa médaille d'or en patinage artistique, l'Américaine Peggy Fleming (photo) signe un contrat de 500 000 dollars avec le spectacle Ice Follies. On la verra aussi à la télévision dans des publicités pour des vitamines, des lessives et des collants.

Remontée
Le Finlandais Eero Maentyrantae, légende du ski de fond, parti avec 26 secondes de retard dans le dernier relais du 4x10 km, effecte une remontée impressionnante et donne à son pays une médaille de bronze qui semblait hors de portée. Son palmarès est désormais riche de 3 médailles d'or, 2 d'argent et 2 de bronze.

Domination

Toujours dominatrice en hockey sur glace, l'URSS écrase le Canada 5 à 0 pour remporter la médaille d'or (photo). De 1956 à 1992, elle gagnera tous les tournois olympiques de hockey organisés hors des Etats-Unis (sous le nom de CEI en 1992).

Barman-trompettiste

Le patineur de vitesse néerlandais Kees Verkerk (photo), vainqueur du 1500 m, barman dans son village, fut trompettiste dans une émission de la télévision néerlandaise. Ayant amélioré de 3 secondes le record du monde du 5000 m, il se voit déjà champion olympique de la distance quand le Norvégien Fred Anton Maier rebat le record 20 minutes plus tard.

Anniversaire
Le fondeur norvégien Ole Ellefsater, forestier de son état et chanteur pop à ses heures, remporte le 50 km le jour de 29e anniversaire.

Newsletter

Olympic Channel (en Français !

Twitter #espritbleu


  •  Française des jeux
  •  Air France
  •  Club Med
  •  Decathlon
  •  France Télévisions
  •  BPCE
  •  Mutuelle des Sportifs
  •  Groupe VYV
  •  Lacoste
  •  MAIF
  •  RMC