Albertville 1992 : L'exploit

Partagez

L'exploit

Egorova sur tous les podiums

Quand Lioubov Egorova (photo 1) prend le départ du 15 km classique des Jeux d'Albertville, ce 9 février dans la station des Saisies, elle ne compte à son palmarès que deux victoires aux Championnats du monde 1991, sur 30 km et dans le relais 4 x 7,5 km. A bientôt 26 ans, elle a encore beaucoup à prouver.

En ce deuxième jour des Jeux, elle s'impose devant la Finlandaise Marjut Lukkarinen. La fondeuse de Tomsk, en Sibérie, ignore encore que c'est le début d'une abondante moisson.

Quatre jours plus tard, Lukkarinen et Egorova se disputent, sous la neige, le titre du 5 km classique. Cette fois, c'est la Finlandaise qui l'emporte avec 9 dixièmes de seconde d'avance, le plus faible écart jamais enregistré en ski de fond aux Jeux.

Deux jours de répit et Lioubov Egorova (photo 2) se retrouve en piste, pour la poursuite 10 km, qui se court en style libre, en tenant compte du classement du 5 km. Rapidement, Stefania Belmondo se porte en tête. La Russe laisse l'Italienne mener jusqu'aux deux tiers de la course. Bien dans sa tête, elle porte alors son attaque et se détache irrésistiblement. Résultat : 24 secondes d'avance à l'arrivée. Deuxième médaille d'or.

Et de trois

48 heures plus tard, Lioubov Egorova (photo) attaque, plus détendue, sa quatrième course des Jeux : le relais. Avec des coéquipières de la trempe d'Elena Vaelbe, de Raïssa Smetanina et de Larissa Lazutina, elle n'a pas trop de soucis à se faire. Et l'Equipe Unifiée s'impose devant la Norvège.

Et de trois médailles d'or pour Egorova, qui est d'ores et déjà la reine des Jeux d'Albertville. Quant à l'expérimentée Smetanina, elle remporte, à douze jours de son 40e anniversaire, la dixième médaille olympique de sa carrière, ce qui constitue le record féminin aux Jeux d'hiver.

Enfin, à deux jours de la fin des Jeux, Egorova ne peut rien face à une Belmondo revancharde, qui enlève le 30 km libre.

Trois médailles d'or, deux de bronze, en cinq courses. Lioubov Egorova est montée sur tous les podiums à Albertville. Comme sa coéquipière Elena Vaelbe d'ailleurs, qui s'est "contentée" d'un titre et de quatre médailles de bronze.

Deux ans plus tard, aux JO de Lillehammer, Egorova remportera trois nouvelles médailles d'or, portant son total à six, ce qui lui permettra d'égaler le record féminin de titres aux Jeux d'hiver de la patineuse de vitesse soviétique Lydia Skoblikova.

Une ombre ternira sa carrière quand elle sera déclassée aux Mondiaux 1997 disputés à Trondheim, en Norvège, pour avoir refusé de se soumettre à un contrôle antidopage.


Newsletter

Olympic Channel (en Français !

Twitter #espritbleu


  •  Française des jeux
  •  Air France
  •  Club Med
  •  Decathlon
  •  France Télévisions
  •  BPCE
  •  Mutuelle des Sportifs
  •  Groupe VYV
  •  Lacoste
  •  MAIF
  •  RMC