L'Euro en approche

Nina Kanto - ©FF handball
Partagez

Face à une Islande accrocheuse, l'équipe de France a fait preuve de sang froid pour s'imposer (27-21) et récolter 2 précieux points supplémentaires sur la route de l'Euro. Un Euro qu'elle pourrait rejoindre définitivement samedi en cas de nouveau succès sur les Scandinaves et ce malgré les 2 derniers résultats de juin.

Comme pour lancer parfaitement ses copines dans ce premier duel face à l'Islande, Amandine Leynaud s'interposait dès la première tentative scandinave mercredi soir à Reyjkavik (Islande). De l'autre côté du terrain, c'est Nina Kanto qui se chargeait de débloquer le compteur français. Les Tricolores, très sérieuses et appliquées en défense, imprimaient rapidement leur rythme sur le match même si, dans le secteur offensif, les Bleues peinaient davantage à faire la différence. Il fallut l'obtention de 2 jets de sept mètres, transformés par Paule Baudouin, et une percée d'Alexandra Lacrabère pour creuser un premier écart confortable (6-3 ; 11ème).

La mainmise française se confirmait au quart d'heure de jeu. Toute en puissance et en vélocité, Lacrabère inscrivait son 2ème but, le 9ème des Femmes de Défis. Une timide réplique scandinave n'empêchait pas la troupe d'Alain Portes de garder l'avantage (9-5 ; 17ème). Amandine Leynaud, toujours bien présente dans sa zone, et Grâce Zaadi aggravaient le score (13-7). Un cafouillage dans les changements laissait les Bleues en infériorité numérique et l'opportunité aux Islandaises de se relancer. Mais une fois de plus, la gardienne tricolore se montrait impeccable. Les Scandinaves transformaient pourtant un jet de sept mètres et revenaient à 4 longueurs. Un sursaut de courte durée puisque Paule Baudouin répondait immédiatement (14-9 ; 26ème). Quelques erreurs en fin de mi-temps permettaient à l'Islande de ne pas prendre l'eau. Mais les Françaises rejoignaient les vestiaires avec un avantage de quatre buts à la pause (15-11).

Le retour des vestiaires était marqué par l'entrée sur le terrain de Camille Ayglon, de retour sous les couleurs nationales après avoir être devenue maman à l'automne dernier. Comptablement, les Islandaises grignotaient, dans un premier temps, leur retard, mais les Françaises étaient vigilantes (16-12 ; 35ème). Déterminées, les adversaires de l'équipe de France multipliaient les tentatives de révolte et finissaient par être récompensées. Elles revenaient à 2 longueurs avant que Nina Kanto ne score à 2 reprises (18-14 ; 41ème).

Le rythme ne faiblissait pas. Il fallait toute l'audace et la fougue de Gnonsiane Niombla et d'Allison Pineau pour remettre les Bleues à 5 longueurs devant les Scandinaves (20-15 ; 44ème). Mais une mauvaise période en terme d'efficacité aux tirs laissait à l'Islande le soin de ménager quelque peu le suspense (23-20 ; 53ème). Le public ne s'y trompait pas et poussait ses protégées. Mais, dans le sillage d'une Niombla exemplaire, et sans s'affoler, les Tricolores géraient la rébellion et, malgré quelques erreurs, déroulaient dans les 5 dernières minutes pour s'imposer 27 à 21.

Source : Site de la FF handball

Amandine LEYNAUD | Nina KANTO NJITAM | Alexandra LACRABERE | Camille AYGLON | Paule BAUDOUIN | Handball

Olympic Channel (en Français !

Twitter #espritbleu


  •  Française des jeux
  •  Air France
  •  Club Med
  •  Decathlon
  •  France Télévisions
  •  BPCE
  •  Mutuelle des Sportifs
  •  Groupe VYV
  •  Lacoste
  •  MAIF
  •  RMC