Les Experts croquent la Golden

La Golden League pour les Bleus - ©FF handball
Partagez

Au terme d'une partie beaucoup plus équilibrée que la dernière finale de l'Euro, la France a d'abord balbutié avant de corriger ses écueils et de s'imposer 28 à 26 sur le Danemark pour remporter la Golden League.

Même si l'intérêt de ce nouveau choc de titans entre la France et le Danemark ne pouvait avoir la même dimension que celle de la dernière finale de l'Euro, la der' du sélectionneur emblématique, guide spirituel et magicien du handball danois, Ulrik Wilbek, lui offrait tout de même un certain relief. D'autant que le vainqueur du jour s'assurait la victoire finale dans la première édition de la Golden League. Comme attendu, les Danois marquaient d'entrée leur territoire, déterminés à offrir une sortie royale à leur sélectionneur et à prendre leur revanche sur l'équipe de France. En face, les Bleus débutaient plus mollement les échanges. Indisciplinés en repli, ils ne pouvaient endiguer les montées de balle adverses favorisées par les trop nombreuses pertes de balle côté tricolore. Il faut un temps mort de Claude Onesta pour remettre les pendules à l'heure et voir, dans le sillage de Jérôme Fernandez, la machine se relancer. En infligeant un 6 à 0 au Danemark, les Tricolores revenaient à hauteur puis à nouveau prenaient la main grâce à leur capitaine. Solides, les Bleus retrouvaient leur efficacité offensive et leur solidité dans le jeu sur tout le terrain pour virer en tête à la pause (15-13).

Omeyer et Fernandez au sommet

Au retour des vestiaires, la France ne relâchait pas son étreinte. L'artificier Mollgaard était presque le seul à trouver les solutions face à la défense tricolore mais cela ne suffisait pas à permettre aux siens de mettre la pression sur les Bleus. Appliqués, les Français insistaient, à l'image de Xavier Barachet, définitivement de retour dans le contexte international. Les Bleus conservaient une avance confortable avant le money-time (25-21 ; 50ème). Mais les Danois n'avaient pas dit leur dernier mot. Landin dans les buts, méconnaissable 2 mois plus tôt à Herning, punissait les tireurs français. Revenus à 2 longueurs à 4 minutes du terme, les Scandinaves se prenaient à y croire. Mais Thierry Omeyer s'interpose et Luc Abalo étendait ses ailes pour intercepter un précieux ballon. Barachet puis Samuel Honrubia se chargeaient de mettre un terme au suspense. La France dominait une fois de plus le Danemark (28-26) et s'offrait ainsi la victoire finale à l'issue de la Golden League.

Source : Site de la FF handball

Jérôme FERNANDEZ | Thierry OMEYER | Xavier BARACHET | Luc ABALO | Samuel HONRUBIA | Handball

Olympic Channel (en Français !

Twitter #espritbleu


  •  Française des jeux
  •  Air France
  •  Club Med
  •  Decathlon
  •  France Télévisions
  •  BPCE
  •  Mutuelle des Sportifs
  •  Groupe VYV
  •  Lacoste
  •  MAIF
  •  RMC