Les Bleues en demi-teinte

Les Bleues se sont ressaisies - ©FFHB
Partagez

La première étape de la Golden League 2014-2015 s’est achevée dimanche soir à Aarhus (Danemark). Victorieuses jeudi du Danemark (22-19) puis défaites par la Norvège (23-15), les Femmes de Défis ont quitté le Danemark en tenant en échec les championnes du monde brésiliennes en affichant un visage bien plus séduisant que la veille face aux Norvégiennes.

Si la Golden League est un tournoi amical bien emballé avec sa médiatisation et un plateau exceptionnel, il n’a pas d’autre enjeu que de préparer les compétitions qui comptent et notamment le championnat d’Europe du 7 au 21 décembre (Hongrie-Croatie). Mais il y a des défaites qui font mal. La terne prestation des Bleues samedi soir face aux Norvégiennes (15-23) avait de quoi inquiéter. La satisfaction de la victoire obtenue en ouverture devant le Danemark (22-19) ne devait pas cacher les lacunes relevées par Alain Portes. Le coach, qui participait à sa 1ère Golden League avec l’équipe de France féminine, avait vu juste. Face à la Norvège, l’atonie de l’attaque, avec seulement 15 buts, a mis au grand jour des carences criantes à ce niveau. Et forcément, les Tricolores quittaient Esbjerg la mine déconfite. « On est passé par 24h un peu difficiles. On a retenu le positif car on avait bien défendu et on s’est dit que ce n’était pas normal de ne pas marquer en contre-attaque. Lors de l’entraînement avant le match face au Brésil, on a multiplié les exercices de contre-attaque. On a rectifié des petites choses en attaque, en laissant plus d’initiative et d’autonomie aux joueuses. On a fait deux réunions, un entraînement, plus des petites discussions. On s‘est aussi dit des choses pas forcément drôles », a raconté Alain Portes après le match nul (26-26) obtenu face aux Brésiliennes championnes du monde.

Nina Kanto espère que la réaction du groupe permettra « de gagner en confiance. Cela part de l’état d’esprit car nous avons des joueuses de qualité. Je pense qu’on a vu notre pire visage samedi soir face à la Norvège. On travaille contre nos démons. C’est la différence avec des équipes comme le Danemark et la Norvège avec un niveau de compétence qui ne descend jamais trop bas. » Et Camille Ayglon de pointer « un bilan mitigé. Nous manquons de constance et notre plus gros défaut se situe dans le duel tireuse gardienne. Déjouer toutes en même temps n’est vraiment pas une bonne idée. En revanche, il y a une certaine constance au niveau défensif. » Un secteur qui intègre les 2 gardiennes mises en responsabilité après le double forfait d’Amandine Leynaud et de Cléopâtre Darleux. Armelle Attingré et Laura Glauser ont su apporter leur écot.

Les internationales tricolores vont retrouver leurs clubs respectifs avec un programme dense entre LFH et Coupes d’Europe. Dans 5 semaines, la 2ème étape de la Golden League disputée en Norvège constituera à la fois le début de la préparation pour l’Euro et l’ultime possibilité de rendre le groupe compétitif. « Notre équipe est jeune et ces matches de Golden League nous sont très utiles. À nous d’en retirer le meilleur parti », espère Alain Portes.

UN MEILLEUR DÉPART QU’EN 2012

Le match nul obtenu face au Brésil, ajouté à la victoire face au Danemark jeudi, permet aux Femmes de Défis de prendre un meilleur départ dans l’épreuve que lors de la 1ère édition, en 2012. Déjà au Danemark les Femmes de Défis n’avaient remporté qu’une victoire (face à la Norvège) et s’étaient inclinées face au Danemark et la Russie.

LA NORVÈGE REPART SANS LE TROPHÉE

La Golden League propose 2 classements : un général et un par étape. Deux équipes ont obtenu deux victoires : au bénéfice de sa victoire sur la Norvège, le Danemark a remporté la première étape ; la France est 3ème, le Brésil, 4ème. En revanche, c’est la Norvège qui prend la tête de la Golden League car seuls les résultats des 3 équipes permanentes sont comptabilités (Danemark, France et Norvège). Avec leur goal-average, les Norvégiennes sont bien 1ères et elles affronteront l’équipe de France le 27 novembre prochain, en position de leader… Mais sans le trophée de la Golden League puisque les championnes olympiques sont reparties d’Aarhus les mains vides. Le trophée a été remis, par erreur, aux Danoises qui auraient dû recevoir un autre trophée, en tant que vainqueur de la 1ère étape : une coupe restée orpheline dans les travées de la pimpante Aréna d’Aarhus.

Source : FF handball

Nina KANTO NJITAM | Camille AYGLON | Amandine LEYNAUD | Cléopâtre DARLEUX | Handball | L'actu des Bleus... | Actualités

Newsletter

Olympic Channel (en Français !

Twitter #espritbleu


  •  Française des jeux
  •  Air France
  •  Club Med
  •  Decathlon
  •  France Télévisions
  •  BPCE
  •  Mutuelle des Sportifs
  •  Groupe VYV
  •  Lacoste
  •  MAIF
  •  RMC