La voile française à la fête !

Médaille
Partagez

Premières catégories engagées, les RS:X ont vu les Français décrocher les premières médailles de la voile française. Les véliplanchistes, Pierre Le Coq (bronze) et Charline Picon (or) ouvrent la voie aux 8 séries suivantes...

Au début de cette journée décisive, les médailles de bronze pour Pierre et d'or, pour Charline, étaient les meilleurs résultats auxquels ils pouvaient prétendre... Ils les ont obtenues !

Cliquez pour agrandir

Pierre Le Coq, Breton bronzé

De fait, si pour Charline le champ des possibles restait totalement ouvert, Pierre n'avait plus la possibilité d'obtenir l'or ou l'argent. Son parcours, "sinusoïdal" en termes de résultats sur la semaine, ne lui permettait plus ce rêve : 12 / 6 / 3 / 2 / 8 / 10 / (17) / 2 / 3 / 12 (entre parenthèse: la moins bonne de ses régates, écartée du total final).

Le Breton avait toutefois une possibilité et ne comptait pas la laisser filer. 4ème au départ de la Medal Race avec 89 points, Pierre Le Coq terminait à la 7e place de cette dernière régate qui voit les points doubler, engrangeant 14 points. Cette place aurait pu être fatale, mais ses principaux adversaires, le Polonais Myszka, 3e au début de la course, et le Grec Kokkalanis, 4e, terminaient derrière lui. Pour deux points, le véliplanchiste de 26 ans, champion du monde 2015, deux fois médaillé sur les test-events 2014 et 2015, s'octroyait sa médaille de bronze olympique !

Pour sa première participation, le natif de Saint-Brieuc, qui y vit et navigue toujours, monte donc sur le podium olympique derrière le champion olympique de Londres, le Néérlandais Dorian van Rijsselberghe et le Britannique Nick Dempsey. Il offre à la voile sa première médaille à Rio, une médaille attendue depuis 2008 et l'argent de Julien Bontemps à Pékin.

Cliquez pour agrandir

Charline Picon réalise son rêve olympique !

Au terme d'une semaine intense, la titulaire du Palmyr Club Voile, au sud de La Rochelle, a parfaitement géré sa Medal Race pour monter sur la plus haute marche du podium. comme le rappelait son entraîneur la veille : « Souvent, le carburant de Charline, c’est le stress, quand il n’y en n’a pas ou que c’est trop facile, cela ne marche pas et quand elle est au pied du mur, généralement, elle est là pour rebondir, elle répond toujours présente ».

Et Charline a répondu à l'appel. Entamant sa Medal Race dans une option plus au large que ses concurrentes, Charline allait chercher le vent et, s'il elle perdait la priorité à la première bouée, passait cette dernière en deuxième position, bien loin devant ses rivales immédiates, la Russe Elfutina (2) et l'Italienne Tartaglini (1), qui émergeaient au-delà de la 7e place. Bien trop loin, a priori, pour inquiéter Charline. Mais la course est longue et non seulement Charline devait s'assurer de maintenir la distance avec ces deux rivales, mais elle devait également prendre le dessus sur la Chinoise Chen, 3e au départ, juste devant Charline. Or par petit vent, la Chinoise est particulièrement dangereuse et les bouées 2 et 3 mettaient au prise les deux véliplanchistes.

Charline, à la force des bras, ne lâchait rien, et si la Néerlandaise de Geus la passait peu avant la ligne d'arrivée virtuelle, Charline assurait l'essentiel : arriver devant Chen et s'octroyer la médaille d'or ! Deuxième Medal Race pour les Bleus, deuxième médaille, et un titre olympique, le premier en planche depuis Faustine Merret en 2004 ! A suivre...

Le récit de Charline...

Charline PICON | Pierre LE COQ | Voile | Le journal des Bleus

PyeongChang 2018

DAYS
HRS
MINS
SECS
TO THE OPENING CEREMONY
OF THE OLYMPIC WINTER GAMES
PYEONGCHANG 2018
:
:
Olympic Winter Games
Pyeongchang 2018

Pour les athlètes...

Passion

Twitter #espritbleu


Boutique

  •  Française des jeux
  •  Air France
  •  Club Med
  •  Decathlon
  •  France Télévisions
  •  BPCE
  •  Mutuelle des Sportifs
  •  Groupe VYV
  •  Lacoste
  •  MAIF