Anne-Chantal Pigelet-Grévy : une présidente omniprésente !

Partagez

Élue présidente de la Fédération Française de Ski en juillet dernier, à la suite de la nomination de Michel Vion au poste de secrétaire général de la Fédération internationale, Anne-Chantal Pigelet-Grévy vit ses premiers Jeux Olympiques d’hiver à ce poste. Elle essaie de ne pas en rater une miette ce qui n’est pas évident lors de ces Jeux de Pékin assez éclatés. A l’image de cette belle journée du 7 février où elle a assisté à la somptueuse descente de Johan Clarey, vibré avec Tessa Worley et les géantistes françaises avant de pouvoir suivre l’individuel féminin de biathlon qui a offert une nouvelle médaille d’argent à l’équipe de France grâce à Anaïs Chevalier-Bouchet…

En l’absence, provisoire, de Brigitte Henriques, la présidente du CNOSF, et de Nathalie Péchalat, la cheffe de mission, la présidente de la FFS Anne-Chantal Pigelet-Grévy est en première ligne. Avec des athlètes répartis entre les trois sites principaux de Pékin, Zhangjiakou et Yanqing, elle se multiplie pour apporter tout le soutien possible à ses champions qu’elle appelle : « mes héros ».

En ce lundi 7 février, la voilà levée aux aurores pour rejoindre Tessa Worley et les géantistes sur la piste de Yanqing. Malheureusement, le trafic et la rigueur du protocole sanitaire chinois ne lui ont pas permis d’être présente aux départs de Tessa Worley, Coralie Frasse-Sombet et Clara Direz. Mais à midi, elle est bien là pour voir les battements de son cœur s’accélérer et suivre fébrilement Yohan Clarey et les autres. « Quel spectacle, s’émerveille-t-elle, ce tracé au milieu d’un vallon était une réussite et puis c’est monté crescendo jusqu’au dossard 19. » En effet, ce dossard 19, c’est celui de Johan Clarey qui a démontré que l’expérience était loin d’être problématique dans une quatrième aventure olympique à 41 ans en s’offrant une médaille d’argent à dix centièmes seulement du Suisse Beat Feuz.

Passées les congratulations, la joie partagée avec ses coéquipiers, les entraîneurs et tout le staff de l’équipe de France de ski alpin, retour en voiture pour le voyage retour vers Zhangjiakou. Le soleil se couche à l’heure où s’élance l’individuel féminin avec quatre Françaises engagées. Anne-Chantal est encore là. Le bonheur est encore au rendez-vous avec la médaille d’argent conquise par Anaïs Chevalier-Bouchet grâce à un excellent 19/20 au tir. Julia Simon lui a aussi donné quelques raisons d’espérer avant de céder sur le dernier tir. La joie partagée à nouveau avec athlètes, entraîneurs et techniciens avant le retour à l’hôtel vers 21h00 où Johan Clarey est attendu pour quelques obligations médiatiques. 22h30, il est temps d’aller se coucher, les Jeux sont loin d’être finis.

Actualités

Recrutements et appels d'offres

Retrouvez toutes les offres d'emploi et appels d'offres du CNOSF.

Vie de l'athlète

Catalogue des formations

Veille Observatoire du sport fédéral

Guide "Sport et mobilités"

Centre de ressources

Jeunesse

A ne pas rater !

TV - Sport en France

Plateforme RSO

Agence nationale du sport

Sport Santé

Outil

Découverte

  •  Airbnb
  •  Aliba
  •  Allianz
  •  Atos
  •  Bridgestone
  •  Cocacola
  •  DOW

  •  intel
  •  Omega
  •  Panasonic
  •  P&G
  •  Samsung
  •  Toyota
  •  Visa
  •  BPCE
  •  Carrefour
  •  EDF
  • Le Coq Sportif
  •  Orange
  •  Sanofi
  • Accor Live Limitless
  • ArcelorMittal
  • Cisco
  • FDJ
  • FDJ
  •  pwc