Du FOJE aux Jeux Olympiques Emilien Jacquelin (biathlon)

Partagez

Emilien Jacquelin prend part à sa première expérience olympique à l’occasion du Festival Olympique de la Jeunesse Européenne (FOJE) de Brasov, en 2013. Il y remporte la médaille d'or, lors de l'épreuve de sprint. Ensuite, le biathlète gravit tous les échelons. De ses premières médailles aux championnats du monde jeunes à des victoires sur le circuit IBU Cup, il rejoint l'équipe de France senior pour débuter en Coupe du monde lors de la saison 2017-2018. Il se fera suffisamment remarquer pour se sélectionner pour ses premiers Jeux Olympiques, à PyeongChang en 2018.

Par la suite, Emilien Jacquelin réalise l’exploit et devient champion du monde de la poursuite en 2020. Il réitère l’année suivante et conserve son titre ! Après de nombreuses performances en Coupes du monde, il se sélectionne à nouveau pour les Jeux Olympiques, de Pékin 2022 et repart avec deux médailles d’argent, en relais masculin et en relais mixte.

À quelques jours du lancement du FOJE d’hiver 2023 de Friuli-Venezia Giulia, Emilien Jacquelin se remémore les souvenirs d’une première expérience olympique.

Tu as participé au FOJE de Brasov en 2013. C'était la première fois que tu représentais la France à l’international ?

Emilien Jacquelin : « Oui, c’était la première fois que je représentais la France à l’international. Je me rappelle que c’était une énorme fierté que de porter la tenue officielle de l’équipe de France olympique. J’avais tout d’un grand ! C’est la première fois que je représentais mon sport, mon pays, avec l’ensemble des jeunes athlètes internationaux. J’ai voulu montrer ce que je valais et que j’étais capable de faire du très haut niveau.

Un souvenir marquant de ce FOJE ?

Emilien Jacquelin : « Mon plus beau souvenir est le fait d’avoir remporté le sprint ! Ce qui pour mon âge, à l’époque, était le plus bel accomplissement. J’avais ressenti beaucoup de fierté, même si je savais que le chemin allait être encore long. »

Après cette expérience, projetais-tu déjà une participation aux Jeux Olympiques ?

Emilien Jacquelin : « Je me rappelle me dire que si je voulais revivre cette sensation incroyable que de porter les couleurs de la France avec l’ensemble des disciplines olympiques, ce serait sur les Jeux Olympiques. L’objectif paraissait très lointain... Pour autant, cinq ans plus tard, j’étais au départ des Jeux de PyeongChang 2018. »

Quel conseil pourrais-tu donner aux jeunes qui s’apprêtent à participer au FOJE ?

Emilien Jacquelin : « Prendre du plaisir avant tout, et profiter de l’événement. La réussite sur un FOJE n’est pas une fin en soi. Mais ils sortiront enrichis de cet événement, notamment grâce au partage avec les autres disciplines. Ça doit permettre à ces jeunes athlètes de revenir la tête pleine de rêve et avec l’envie de revivre ça. Il ne faut pas oublier : le sport reste un jeu ! »

Actualités | FOJE 2023

Recrutements et appels d'offres

Retrouvez toutes les offres d'emploi et appels d'offres du CNOSF.

Vie de l'athlète

Veille Observatoire du sport fédéral

Rapport annuel

Guide "Sport et mobilités"

Catalogue des formations

Centre de ressources

Jeunesse

Incontournable

A ne pas rater !

TV - Sport en France

Plateforme RSO

Agence nationale du sport

Sport Santé

Outil

Découverte

  •  Airbnb
  •  Aliba
  •  Allianz
  •  Atos
  •  Bridgestone
  •  Cocacola
  •  DOW

  •  intel
  •  Omega
  •  Panasonic
  •  P&G
  •  Samsung
  •  Toyota
  •  Visa
  •  BPCE
  •  Carrefour
  •  EDF
  • Le Coq Sportif
  •  Orange
  •  Sanofi
  • Accor Live Limitless
  • Cisco
  • FDJ
  • FDJ
  •  pwc