Les JOJ pour Merlin Surget, "des mini-JO pour continuer de rêver"

Partagez

Après avoir effectué ses débuts en Coupe d’Europe en 2014, Merlin Surget a explosé au FOJE en 2015 en s’adjugeant deux médailles d’or, l’une en individuel et l’autre par équipe mixte avec Manon Petit-Lenoir. L’année suivante, il sera désigné porte-drapeau de la délégation française aux JOJ de Lillehammer 2016, un véritable tremplin dans le monde de l'Olympisme, qui lui permettra ensuite de participer aux Jeux de PyeongChang 2018 et de Pékin 2022. Retour sur son parcours, à J-1 de l'entrée en compétition de nos Bleus aux JOJ de Gangwon 2024.

Comment es-tu arrivé au snowboard cross ?
Merlin Surget : « J’ai commencé par le ski. Je viens des Houches et un club s’est formé qui s’appelait le snowski. Une semaine, on faisait du snow et une semaine du ski. J’ai découvert le snow à cette occasion. J'ai ensuite rejoint le club de Chamonix et ma première compétition a été un boardercross. J’ai tout de suite adoré. »

Comment as-tu vécu l’expérience de porte-drapeau aux JOJ de Lillehammer ?
Merlin Surget : « Mon expérience de Lillehammer restera à jamais gravée dans ma vie de sportif, c’est un de mes premiers pas dans le monde de l’Olympisme. En tant que jeune athlète, c’est quelque chose qui ne s’oublie pas. Porter le drapeau et avoir cette délégation de jeunes athlètes derrière moi fut quelque chose de très fort et de très impressionnant ! »

Tu es passé par le FOJE, puis les JOJ, avant de participer aux Jeux Olympiques. Qu'en retiens-tu ?
Merlin Surget : « Ce sont mes tout premiers pas dans l'aventure olympique et ça a été quelque chose d’extraordinaire ! Les souvenirs avec l’équipe de France olympique en passant par la résidence France, jusqu’au défilé avec les nations et le rôle de porte-drapeau... ce sont des moments magnifiques. Au FOJE, j’étais reparti de là-bas avec 2 médailles d’or ce qui fait que je ne suis pas prêt d’oublier cette semaine de compétition non plus ! »

Si tu pouvais décrire les JOJ en quelques mots, lesquels seraient-ils ?
Merlin Surget : « Les JOJ sont les "minis JO" et en tant qu’athlète ça donne juste envie de continuer son rêve pour participer plus tard dans sa carrière à ce magnifique événement que sont les Jeux Olympiques ! »

Quel message pourrais-tu faire passer à la délégation française qui participe aux JOJ, à Gangwon, en Corée ?
Merlin Surget : « J’ai envie de leur dire de profiter de chaque instant sur place, que l’univers olympique s’ouvre à eux, donc à eux de jouer ! »

Paris 2024 : la délégation française

Recrutements et appels d'offres

Retrouvez toutes les offres d'emploi et appels d'offres du CNOSF.

Mission Eco'Sportive

Vie de l'athlète

Catalogue des formations

SIGNAL-SPORTS

Veille Observatoire du sport fédéral

Guide "Sport et mobilités"

Centre de ressources

Jeunesse

A ne pas rater !

TV - Sport en France

Plateforme RSO

Agence nationale du sport

Sport Santé

Outil

  •  Airbnb
  •  Aliba
  •  Allianz
  •  Atos
  •  Bridgestone
  •  Cocacola
  •  DOW

  •  intel
  •  Omega
  •  Panasonic
  •  P&G
  •  Samsung
  •  Toyota
  •  Visa
  • Accor Live Limitless
  •  BPCE
  •  Carrefour
  •  EDF
  • Le Coq Sportif
  •  LVMH
  •  Orange
  •  Sanofi
  • ADP
  • AIRFRANCE
  • ArcelorMittal
  • Caisse des dépots
  • Cisco

  • FDJ
  • FDJ
  •  GL Events
  •  îledeFrance mobilités
  •  pwc