JOJ de Gangwon 2024, jour 8 : des promesses semées

Lily Joly ©CNOSF/KMSP
Partagez

Pas de médaille pour l’Équipe de France ce samedi à Gangwon – il faut dire qu’une seule discipline, le ski de bosses, en décernait lors de cette huitième journée des JOJ. Mais le camp tricolore a pris rendez-vous pour des finales ultérieures, en snowboard big air tout particulièrement.

Ski de bosses : Lily Joly était dans le match

Son 13e rang final ne rend pas forcément justice à la copie livrée par Lily Joly lors des duels en ski de bosses. La sociétaire du Club des Sports de Megève a pris la quatrième place d’une poule très disputée, puisqu'avec 10 points elle ne pointe à l’arrivée qu’à une seule unité de la première, Lottie Lodge… Une Australienne que Lily avait justement battu lors du premier duel de la journée, et qui terminera l’épreuve une médaille d’argent autour du cou ! Difficile alors à chaud pour la Française de démêler les sentiments : « Je pose tous les runs, j’en gagne deux, j’en perds deux… J’aurais aimé faire un peu mieux mais bon... c’est la vie ! Je retiendrai la fierté d’avoir représenté la France aux JOJ, en ayant été la seule fille alignée en bosses. » Paul-Andréa Gay a pris quant à lui la cinquième place sa poule (7 points).

« L’évènement était totalement différent de ce dont ils ont l’habitude, complète Anthony Mora Monteros, leur entraîneur. Par son ampleur déjà, une compétition calquée sur le modèle des JO, avec ce que cela implique de monde, d’organisation... Et puis les formats eux-mêmes étaient peu communs. Le team event mixte était seulement leur deuxième expérience du format, après les championnats du monde juniors. Quant aux duels en round robin, c’était carrément une première. Le simple fait enfin de constituer un groupe France à deux alors qu’en Coupe d’Europe ils ont plutôt l’habitude d’être un collectif nombreux, généralement à huit… Il leur fallait d’autant plus être soudés, compter l’un sur l’autre pour s’épauler face à la concurrence de très haut niveau venue des quatre coins du monde. C’était assez impressionnant pour eux… mais gratifiant, aussi ! »

Snowboard : Romain Allemand et Luca Mérimée joueront la médaille en big air

Deux jours après sa médaille de bronze en slopestyle, Romain Allemand revenait en piste pour les qualifications du big air – discipline dont il fut médaillé d’or au FOJE de Friuli-Venezia Giulia l’an passé –, accompagné de Luca Mérimée Mantovani. Et les deux Français ont parfaitement maîtrisé leur sujet : Luca assurait son ticket pour la finale dès le premier run (90.50, deuxième meilleure note derrière le Canadien Eli Bouchard, 96.00), avant que Romain le rejoigne en y mettant la manière, fort du meilleur second passage (89.25, troisième note de référence sur l’ensemble des deux manches). Le rendez-vous est pris dimanche pour la finale.

Moins de réussite pour les adeptes du big air en ski acrobatique : Timothé Roch a pris la 15e place des qualifications, avec un premier run noté 64.00 (le top 10, « cut » pour la finale, s’est joué à 76.25). Victime d’une chute à l’échauffement, Honey Smith n’a malheureusement pas pris le départ des qualifications féminines.

©CNOSF/KMSP

Hockey sur glace : les Bleues défaites par la Suisse

Les filles de l’Équipe de France ont perdu leur match de poule inaugural face à la Suisse (0-2), trompées dans le premier tiers-temps par Livia Tschannen, avant que Norina Muller n’entérine le succès des siennes en toute fin de partie. « On y a cru jusqu’au bout, commentait la gardienne Louna Ivaldy. On voulait aller chercher ce but et égaliser. On a tout donné, sans rien lâcher. On va maintenant essayer d’aller chercher les Allemandes. » Dans des poules de trois, ce second match des Bleues, dès dimanche, est déjà un choc à ne pas perdre sous peine de quitter la compétition (les deux premières équipes de chaque poule sont qualifiées pour les demi-finales).

Gianni Motilla-Roggia ©CNOSF/KMSP

Patinage artistique : « Nothing else matters » pour Gianni Motilla-Roggia

Sur la glace, rien d’autre ne compte… « Nothing else matters » en langue de Shakespeare, comme le morceau du groupe Metallica sur lequel Gianni Motilla-Roggia a proposé son programme court. Les juges lui ont attribué une note de 51.79 (notation technique 26.30, score des composantes 26.45, moins un point de retrait), à un peu moins de deux points de son record de la saison (53.49). A 16 ans, le sociétaire du Club de patinage artistique de Reims occupe le 17e rang dans la hiérarchie, avant le programme libre lundi.

JOJ Gangwon 2024

Paris 2024 : la délégation française

Recrutements et appels d'offres

Retrouvez toutes les offres d'emploi et appels d'offres du CNOSF.

Mission Eco'Sportive

Vie de l'athlète

Catalogue des formations

SIGNAL-SPORTS

Veille Observatoire du sport fédéral

Guide "Sport et mobilités"

Centre de ressources

Jeunesse

A ne pas rater !

TV - Sport en France

Plateforme RSO

Agence nationale du sport

Sport Santé

Outil

  •  Airbnb
  •  Aliba
  •  Allianz
  •  Atos
  •  Bridgestone
  •  Cocacola
  •  DOW

  •  intel
  •  Omega
  •  Panasonic
  •  P&G
  •  Samsung
  •  Toyota
  •  Visa
  • Accor Live Limitless
  •  BPCE
  •  Carrefour
  •  EDF
  • Le Coq Sportif
  •  LVMH
  •  Orange
  •  Sanofi
  • ADP
  • AIRFRANCE
  • ArcelorMittal
  • Caisse des dépots
  • Cisco

  • FDJ
  • FDJ
  •  GL Events
  •  îledeFrance mobilités
  •  pwc