Martin Fourcade: "Etre fier de mes performances"

Interview
Martin Fourcade
Partagez

Il est l'un des leaders confirmés et affirmés de l'équipe de France olympique. Médaillé d'argent à Vancouver, il est, à Sotchi, en quête de l'or olympique, son but ultime. Attendu par le public français, redouté par la concurrence, Martin Fourcade fait le point avant d'entrer en compétition...

« Je pense que je suis en bonne forme. J'ai fait tout ce qu'il fallait pour cela et pour être dans la bataille pour les bonnes places. Mon objectif est de ne pas avoir de regrets. Je me suis beaucoup entraîné durant 4 ans pour ces Jeux pour arriver prêt ici. Maintenant, j'ai envie d'y aller. Ça fait 4 ans qu'on en parle, j'y pense beaucoup depuis un moment. Désormais, j'ai juste envie de courir. On en est proche, on est prêt du but. »

Content de sa préparation le Catalan pense véritablement avoir « fait ce qu'il fallait. J'ai beaucoup répété que si j'avais voulu mieux faire pour préparer Sotchi, je n'y serai pas parvenu. C'est déjà une bonne chose de faite, après, évidemment, cela ne conditionne en rien les résultats, mais c'est quelque chose d'important. »

J'ai conscience de mes responsabilités

La chose certaine, c'est qu'il aura tout un pays avec lui... « J'ai conscience des responsabilités qui sont les miennes et j'aborde le fait qu'il y ait beaucoup d'attentes en moi assez sereinement. Si c'est le cas, c'est parce que j'ai réalisé de belles choses ces dernières années. Du coup ces attentes sont légitimes et je suis le premier à attendre beaucoup de moi-même. »


Le détenteur de tous les globes en biathlon sait gagner. A l'aube de son entrée en lice, il relativise tout de même l'obligation de médaille et place sa prestation personnelle en priorité : « je ne peux pas encore dire que si je ne gagne pas, ces Jeux seraient un échec pour moi. Bien sûr que je viens pour l'or, mais je veux en réalité juste être satisfait de ma performance. Il ne s'agit pas que de l'or, de l'argent ou du bronze... Il s'agit aussi d'être fier de ma prestation. Si je fais de belles courses et que je suis content de moi, je serai satisfait de mes Jeux, même sans la moindre médaille. J'ai le niveau pour gagner, je me sens compétitif. Je peux avoir de l'influence sur ma performance, mais pas sur celle des autres. Je vais simplement essayer de faire de mon mieux. »

Je me sens fort

D'autant que la confiance qui manquait en début de saison, semble avoir refait surface : « maintenant, ça va mieux. Je sais que je peux gagner chaque course à laquelle je participe. Je ne vais pas dire que je me sens plus fort que jamais, mais je me sens fort. Au même titre que ces dernières années. »

Et si durant l'hiver certaines étapes du circuit ne lui ont pas réussies, notamment au niveau du tir, Martin sait qu'il a « le niveau de bien tirer mais je sais aussi que certains jours, je peux passer à côté, comme cela a pu arriver en Coupe du Monde. C'est la loi du biathlon, ce qui fait que j'aime et que j'ai choisi ce sport. C'est sans doute l'un des sports les plus indécis au monde, l'un de ceux où l'on est le moins de sûr de gagner en prenant le départ. »

Pourtant, à chaque fois que Martin Fourcade s'élance, tout les supporters tricolores sont persuadés qu'il est capable de décrocher le plus beau métal...

Martin FOURCADE | Biathlon

Soutiens ton Club !

Incontournable

TV - Sport en France

Olympic Channel (en Français!

Direction Tokyo

Sites officiels

  •  Cocacola
  •  Airbnb
  •  Aliba
  •  Allianz
  •  Atos
  •  Bridgestone
  •  Bridgestone
  •  ge

  •  intel
  •  Omega
  •  Omega
  •  P&G
  •  Samsung
  •  Toyota
  •  Visa
  •  BPCE
  •  EDF
  •  Lacoste
  •  France TV-Sport
  • RMC