Objectif Sotchi : battre le record de médailles

Partagez

Pour Denis Masseglia, président du CNOSF, Michel Vion, président de la Fédération française de ski et Didier Gailhaguet, président de la Fédération française des sports de glace, l'objectif annoncé est simple sur ces Jeux Olympiques de Sotchi 2014 : passer la barre record de 11 médailles.

Denis Masseglia, président du CNOSF
Dans les différentes interviews accordées ces derniers temps, On a prudemment indiqué que l’objectif numéro 1 était de battre le record de médailles établi aussi bien à Vancouver qu’à Salt Lake City, qui était de 11. Je parle à l’imparfait comme si c’était déjà fait.

A partir de 12 médailles, ce ne sera que du bonus. Au moment où nous avons évoqué le chiffre de 15 nous avions une équipe au complet. Depuis, il y a eu des blessures qui font que le potentiel, s’il reste important a tout de même un petit peu diminué. Ce que j’aimerais surtout, c’est d’obtenir un peu plus que deux médailles d’or, comme au Canada [Jason Lamy-Chappuis en combiné nordique et Vincent Jay en biathlon], parce que c’est bien d’entendre la Marseillaise quand même ! Et puis à chaque Jeux Olympiques, il y a des surprises et par essence, elles sont difficiles à prévoir.

Michel Vion, président de la Fédération française de ski
Nous allons aborder cette quinzaine avec sérénité, détermination. Nos athlètes sont prêts. Tout ce qui a été préparation s’est bien déroulé. Nous arrivons là avec le plein de confiance. On a des athlètes qui dominent quasiment leur disciplines, certains qui ont un statut de favori, d’autres qui vont jouer leur chance à fond et je suis sûr qu’à la fin, cela fera un beau résultat.

« Objectif », c’est un mot bien français. On va essayer de faire un le maximum partout où l’on est engagés et puis après on fera les comptes. On a des chances de médaille dans pas mal de discipline. Si on dépasse les 11 de Vancouver et Salt Lake, ce sera un record. Après, on peut parler de 14, 23 ou 28…Abordons bien les compétitions, faisons ce que nous avons à faire, tous autant qu’on est, athlètes, encadrement, staff… et puis on fera les comptes à la fin.

Didier Guailhaguet, président de la Fédération française des sports de glace
Je suis un très mauvais pronostiqueur. Chaque fois que je fais des pronostics positifs ou négatifs, je me plante. Je connais notre record de médaille, qui date et qui est de 3. On a fait une belle Olympiade. Championnats du monde, d’Europe et finales de Coupes du monde, nous avons fait 56 médailles. La logique voudrait que cela paye au moment des Jeux Olympiques. Malheureusement je connais la grande incertitude du sport.
On a par ailleurs connu un début de saison un peu compliqué avec un nombre de blessure incalculable avec Fauconnet qui se casse la cheville mi-octobre, Morgan Ciprès qui s’est fait opéré il y a à peine deux mois du poignet ou cette nouvelle de l’hyperthyroïdie d’Alexis Contin apprise à trois jours du départ... Si cela voulait sourire un peu, cela pourrait aider.

TV

Olympic Channel (en Français!

Direction Tokyo

Sites officiels

  •  Cocacola
  •  Airbnb
  •  Aliba
  •  Allianz
  •  Atos
  •  Bridgestone
  •  Bridgestone
  •  ge

  •  intel
  •  Omega
  •  Omega
  •  P&G
  •  Samsung
  •  Toyota
  •  Visa
  •  BPCE
  •  EDF
  •  Lacoste
  •  France TV-Sport
  • RMC