Epangue, l'or en puissance

Partagez

Vice-championne du monde de taekwondo le mois passé à Chelyabinsk, Gwladys Epangue poursuit sur sa lancée à Bakou en remportant la médaille d'or des +67kg !

Dominatrice, assurée, Gwladys a tout balayé sur son passage, sans coup férir. Pour accéder en finale, la double championne du monde et triple championne d'Europe n'a pas laissé respirer ses adversaires, imposant d'entrée une pression qui donnait le ton. Son agressivité, sa puissance lui permettait de toujours sortir en tête du premier round.

Sa première victime fut Nusa Rajher la Slovène, 1/0 au premier round, puis 4/0 au second pour finir à un total de 6/2. Sans appel.
Dans la foulée, ce fut la Russe Olga Ivanova, championne du monde 2013, qui fit les frais de la rage de vaincre de Gwladys : 1/0, puis 3/0 et 7/3 à l'arrivée... et une sérieuse douleur au poignet.

Son chemin vers la finale s'acheva sur une nouvelle victoire obtenue contre une adversaire de l'est, la Croate Iva Rados, championne d'Europe 2014 et médaillée de bronze mondiale en mai. Une nouvelle fois, Gwladys emportait le premier round par 1 à 0. Le deuxième confirmait la domination de la taekwondoïste française qui l'emportait 7/3 avant d'emballer le tout 5/3 au dernier. Score final 13/6. En coulisse, la Croate avouait sa souffrance physique face à la puissance des coups portés par Gwladys.

La finale était symboliquement très chargée, Gwladys se retrouvant opposée à la Serbe Milica Mandic, celle-là même qui était montée sur la plus haute marche du podium aux Jeux Olympiques de Londres auxquels Gwladys avait dû renoncer pour raisons médicales.

Là encore, Gwladys dominait d'entrée, sortant du premier round avec un avantage de 3 à 1. Apprécier l'issue du deuxième round nécessitait tout autant d'observer le score que le visage de la Serbe. Au score, cette dernière avait repris l'avantage d'un 4/0 cinglant. Un score néanmoins en trompe l’œil tant les coups portés par Gwladys, non comptabilisés puisque portés hors des zones de contact, avaient fait souffrir Milica Mandic.

C'est pliée en deux que la championne olympique, grimaçante, retournait sur son siège. Le score était certes inversé, mais l'avantage était resté dans le camp de la Française. Le troisième round, conclu 6/3, confirmait cet avantage tant physique que psychologique. Le total final était néanmoins serré, avec un score de 8 à 9 en faveur de Gwladys Epangue qui gérait dans les dernières secondes malgré des assauts serbes dangereux jusqu'au bout.

La Marseillaise de Gwladys vient soulager un groupe France en quête de médailles, et notamment d'or, et permet au taekwondo français de satisfaire à ses exigences minimales de résultats. Si elle est toujours dans les têtes, qu'elle est loin désormais cette conférence de presse, tenue à la veille des Jeux Olympiques de Londres, qui avait vu Gwladys déclarer forfait.


Gwladys Epangue - médaille d'or taekwondo +67kg by franceolympique

Gwladys EPANGUE | Taekwondo | L'actu des Bleus... | Actualités

Olympic Channel (en Français!

Direction Tokyo

Sites officiels

  •  Cocacola
  •  Aliba
  •  Allianz
  •  Atos
  •  Bridgestone
  •  Bridgestone
  •  ge
  •  intel
  •  Omega
  •  Omega
  •  P&G
  •  Samsung
  •  Toyota
  •  Visa
  •  BPCE
  •  Lacoste
  •  France TV-Sport
  • RMC