Au revoir Bakou...

Partagez

Et voilà... Pour la seconde fois en 4 ans, Bakou a vu s'éteindre la flamme olympique sur les bords de la mer Caspienne. Il y a 4 ans, les "grands" concluaient les premiers Jeux Européens de l'histoire, et le Mouvement Olympique découvrait une ville résolument prête à accueillir de grands événements sportifs, avec un panel large d'infrastructures et d'installations. En 2019, la capitale azerbaïdjanaise a une nouvelle fois prouvé sa capacité à soutenir la venue de milliers d'athlètes et encadrants, tout comme celle à recevoir les spectateurs d'Europe, à partager sa culture ou à créer le spectacle et l'émotion.

Dans cette atmosphère propice à la performance, la délégation tricolore a d'abord pris son temps, avec un début de compétition plutôt poussif, où les médailles se sont faites attendre, désirer même. Et puis, il y a eu un incroyable coup d'accélérateur, un redémarrage en trombe : à partir de jeudi, la physionomie du bilan bleu a radicalement changé, grâce à l'or notamment, ramassé généreusement à l'athlétisme, au basket, au judo et au hand. La journée de vendredi, notamment, restera gravée dans les annales, avec un total de 10 podiums et 2 qualifications en finale en sports collectifs. De l’inouï, du jamais vu !

Au final, la France termine avec 28 médailles (6 or, 8 argent, 14 bronze), au 7e rang du classement des Nations. La Russie survole la compétition avec 65 médailles au compteur (28 or), devançant la Grande-Bretagne et la Turquie. Le pays hôte se classe 4e, avec un très solide bilan de 23 médailles. Mais la véritable satisfaction réside dans le fait que le record précédent sur un FOJE d'été est désormais rayé des livres d'histoire. Le total de 22 médailles, obtenu par 2 fois en 2013 (Utrecht) et 2015 (Tbilissi), semble aujourd'hui moins fringuant à côté du bilan de cette édition 2019. L'athlétisme (11 médailles), le judo (6), la natation (6), la gymnastique (2), le basket (1), le handball (1) et la lutte (1) ont tous activement participé à la construction de ce résultat. Seul le tennis n'est pas parvenu à décrocher un podium, mais cela s'est joué à un super tie-break en petite-finale. Autant dire rien... Dans ce magnifique bilan, il n'aura manqué que quelques médailles d'or aux Bleuets, le record étant de 9 sur un FOJE d'été.

Cette très belle équipe de France olympique, réunie durant cette semaine, unie durant les épreuves, a constitué un formidable groupe, capable donc d'établir un nouveau record de médailles. Les uns les autres vont à présent repartir vers d'autres horizons, d'autres compétitions, et il faudra sans doute continuer de scruter du coin de l’œil certains jeunes talents de cette génération, celle qu'on nomme "2024", qui a inévitablement dans sa ligne de mire les Jeux de Paris.

Si la flamme olympique s'est éteinte, les "Flame Towers", les 3 tours symboliques qui surplombent la ville, sont toujours présentes, bien décidées à être prochainement les témoins d'un nouvel événement olympique. Les Français, quant à eux, garderont longtemps en mémoire ce passage à Bakou et ce bilan exceptionnel. Nul doute que les exploits des Bleuets millésime 2019 seront une source d'inspiration pour les futurs participants d'un FOJE. Quoiqu'il en soit, après avoir été chasseurs, ils seront désormais chassés. Ce record, les générations futurs n'auront de cesse de tenter de le dépasser.

Le Journal des Bleuets

TV

Olympic Channel (en Français!

Direction Tokyo

Sites officiels

  •  Cocacola
  •  Aliba
  •  Allianz
  •  Atos
  •  Bridgestone
  •  Bridgestone
  •  ge
  •  intel
  •  Omega
  •  Omega
  •  P&G
  •  Samsung
  •  Toyota
  •  Visa
  •  BPCE
  •  Lacoste
  •  France TV-Sport
  • RMC