Patras 2019 - Ocean racing : Angie a mis le feu !

Médaille
Partagez

Après l’aviron la veille, le golfe de Corinthe a souri au kayak tricolore avec la superbe victoire d’Angie Le Roux, sapeur-pompier à Brest, lors de la course féminine au programme de ces Jeux Méditerranéens tandis que le Lyonnais Victor Doux a terminé 2e chez les garçons.

49 secondes d'avance

Dans cette discipline dérivée du kayak de mer et baptisée Ocean Racing, Angie Le Roux, la Bretonne de 27 ans a écrasé la concurrence sur le trajet de 9,6 km, composé d’une boucle à parcourir deux fois. « Ma stratégie était d’être offensive dès le premier bord face au vent pour pouvoir surfer les vagues sur le retour, a-t-elle expliqué de sa voix posée. J’ai vu qu’à la première bouée, j’avais une cinquantaine de mètres d’avance et j’ai continué à me battre. » A l’arrivée, elle devance l’Espagnole Verges de 49 secondes.

Elle n’a pas eu à effectuer de sprint pour les 50 derniers mètres qui se disputent à pied, avec la pagaie à la main. Toute de détermination, la sociétaire du Brest Bretagne Nautisme a simplement souffert de la chaleur, peu habituelle pour une Bretonne aux racines irlandaises. C’est d’ailleurs son papa irlandais qui lui a donné ce joli prénom cher aux Rolling Stones.

Grâce au sport scolaire...

Après avoir découvert le kayak dans le cadre du sport scolaire (en CM2), Angie s’est essayée à la descente et aux courses marathon sur des distances beaucoup plus longues qu’à Patras. Elle a d’ailleurs été sacrée deux fois championne d’Europe en 2014 et 2016. Et elle s’apprête à disputer les championnats du monde dans quelques jours, dans la baie de Quiberon, chez elle en Bretagne. Elle pourra les aborder avec ambition.

Cliquez pour agrandir

Un surf d'enfer pour Victor

Dans la course masculine, Victor Doux a réussi à limiter l’hégémonie espagnole en décrochant une jolie médaille d’argent. « Ma stratégie était de dynamiter la course dans la descente (c’est-à-dire lors du retour vers la plage), et ça a plutôt bien marché. » a-t-il expliqué, mais les Espagnols étaient meilleurs face au vent. » Victor, originaire de la région lyonnaise, est un kayakiste polyvalent puisqu’il a fait de la descente, du slalom en rivière et de la course en ligne sprint. « Je m’éclate vraiment plus en mer et en rivière » précise ce géant d’1,93 m.

Les Français ont réussi un tir groupé avec les 4e et 5e places de Nicolas Lambert et Benoît Le Roux, le mari d’Angie, dans la course masculine tandis que Lea Cauran et Lisa Grand se sont classées respectivement 4e et 7e de la course féminine.

L'actu des Bleus... | Le journal des Bleus

TV

Olympic Channel (en Français!

Direction Tokyo

Sites officiels

  •  Cocacola
  •  Airbnb
  •  Aliba
  •  Allianz
  •  Atos
  •  Bridgestone
  •  Bridgestone
  •  ge

  •  intel
  •  Omega
  •  Omega
  •  P&G
  •  Samsung
  •  Toyota
  •  Visa
  •  BPCE
  •  EDF
  •  Lacoste
  •  France TV-Sport
  • RMC