Le CNOSF et l'environnement

Partagez

Lors du Congrès mondial Sport et Environnement de Rio (1999), le CIO recommandait à l’ensemble de ses composantes de s’engager en faveur du développement durable. Ce que le CNOSF décidait de faire dès 2002 à travers une enquête et une réflexion qui aboutit en 2003 à adopter et à publier l’Agenda 21 du Sport Français.

Le sport, dans sa diversité, est particulièrement concerné par l'environnement, la société et son avenir. Il est aussi à même d'intervenir pour sa préservation. Depuis plusieurs années, on constate une forte explosion des pratiques sportives de nature. Elle peut constituer un enjeu de développement économique des territoires tout en suscitant de fortes inquiétudes quant à la préservation des milieux naturels.

Sur le terrain, elle se concrétise parfois par l’augmentation des conflits d’usages, que ce soit entre pratiquants et propriétaires et/ou gestionnaires ou bien entre pratiquants eux-mêmes.
Mais elle peut également conduire à l’émergence de problèmes liés à la responsabilité des propriétaires. La prise de conscience de ces propriétaires peut elle-même aboutir à la fermeture de certains sites à tout ou partie des utilisateurs et finalement à la tentation de monnayer l’accès à la nature…

Face à cette réalité, le CNOSF a notamment affirmé sa volonté de prendre en compte la dimension environnementale des sports de nature. En 1998, son initiative a été partagée par le Ministère en charge des sports et s’est prolongée par une concertation avec le Ministère en charge de l’environnement,

Elle s’est traduite par la rédaction du volet « sports de nature » de la loi sur le sport de juillet 2000, aujourd’hui transcrite dans le Code du sport C’est elle qui a instauré les Commissions départementales des espaces, sites et itinéraires relatifs aux sports de nature (CDESI).

Pour le CNOSF, ces commissions représentent une réelle opportunité de favoriser la rencontre et les échanges entre sportifs mais également entre tous les acteurs des milieux naturels. Elle suppose également l’établissement de liens entre agriculture, environnement, sport, tourisme…

Elle constitue surtout un formidable outil de concertation. (articles L 311-1 à L 311-5 et R 311-1 à R 311-3).

CNOSF et Natura 2000

L’engagement du CNOSF en faveur de l’environnement s’est également traduit par une participation active, tant financière que technique et pédagogique au programme Life nature mis en œuvre par le Syndicat intercommunal des Gorges de l’Ardèche et de leur région naturelle (SIGARN) : « Gorges de l’Ardèche et plateaux alentours ».

Pour le CNOSF, le suivi et la coordination ont été confiés au CNSN.

Conventions entre le CNOSF et les organismes gestionnaires d’espaces naturels

L’article L 311-5 du Code du Sport, transcrit dans le Code de l’Environnement (L 364-1) prévoit que « Le Comité national olympique et sportif français conclut avec les organismes gestionnaires d'espaces naturels, sous réserve du respect de la réglementation propre à chaque espace, des conventions ayant pour objet de fixer les conditions et modalités d'accès à ces sites pour les pratiques sportives en pleine nature compatibles avec les schémas de services collectifs des espaces naturels et ruraux, d'une part et du sport, d'autre part ».

Dans la perspective de le rendre effectif, le CNOSF a entrepris des démarches auprès de plusieurs structures nationales de gestion des espaces naturels. Elles ont été confiées au CNSN.

Sports motorisés

un groupe de travail réunissant les fédérations des sports motorisés s’est mis en place. Après un temps d’échanges consacré à leurs préoccupations en matière de pratique sportives, les fédérations ont proposé des engagements concrets sur les questions de bruit, de bilan carbone, de veille juridique, dans le suivi attentif des textes émanant du ministère de l’intérieur et de celui en charge de l’écologie.

Grenelle de l’environnement

A l’occasion du lancement de cette grande consultation nationale, le CNOSF a transmis sa position aux ministres concernés qui ont favorablement reçu cette contribution.

Réflexions pour une participation à la Fête de la Nature

Le CNSN regroupe l’ensemble des fédérations concernées par les pratiques sportives en milieu naturel.
Il envisage une participation aux prochaines éditions de la Fête de la Nature, dans laquelle de nombreux clubs sont d’ores et déjà engagés activement.

Le groupe de travail « Impacts environnementaux des sports de nature »

La méthode consiste à rapprocher une pratique de sport de nature avec un milieu naturel spécifique : spéléologie et chauve-souris, escalade et flore ou faune rupestre, etc.
Les documents réalisés seront publiés sous forme de fiches accessibles en ligne (travail qui sera mené par l’Atelier technique des espaces naturels – ATEN).
La parution est prévue pour le 1er semestre 2008, après validation conjointe des fédérations sportives et des gestionnaires d’espaces naturels.

Lien vers :
• Document de cadrage de la démarche
• Fiche introductive

Présentation

Rapport d'activité 2017

Passion

Médical

Outil

Vidéos

Découverte

Médias

  •  Française des jeux
  •  Air France
  •  Club Med
  •  Decathlon
  •  France Télévisions
  •  BPCE
  •  Mutuelle des Sportifs
  •  Groupe VYV
  •  Lacoste
  •  MAIF
  •  RMC