Médicosport-santé

Partagez

Le 9 décembre 2015, la Maison du sport français a accueilli la présentation de la première version du Médicosport-santé du CNOSF. Alors que le Parlement français a reconnu dans les activités physiques et sportives (APS) un facteur fondamental de santé publique et une thérapeutique non médicamenteuse (amendement Fourneyron), cet ouvrage collégial apportera une base fondamentale de connaissances utiles aux professionnels de la santé comme aux patients.

Appelé à devenir une aide précieuse à la prescription d’activités physiques et sportives (APS), ce dictionnaire à visée médicale des disciplines sportives est un travail inédit. Il apprécie les activités physiques et sportives au sens défini par la Haute autorité de Santé en 2011, à savoir comme thérapeutique non médicamenteuse (TNM) en prévention secondaire et tertiaire et comme intervention non médicamenteuse (INM) en prévention primaire (selon l'entendement de l’OMS).

Démarche

Appuyée sur le Pôle ressource, la commission mixte a défini les publics bénéficiaires des protocoles sport-santé autour des préoccupations de :
Prévention primaire (reprise d’APS chez les sédentaires)
Préventions secondaire et tertiaire, pour lesquelles 4 thèmes principaux ont été choisis dans un premier temps : maladies cardio-vasculaires, maladies métaboliques dont obésité et diabète, cancers, adaptation aux effets du vieillissement.

• Pour chaque pathologie ont été pris en compte trois niveaux de gravité pour lesquels les protocoles seront adaptés :
Niveau 1 pouvant être dispensés dans le contexte fédéral
Niveau 2 et niveau 3 nécessitant un environnement médical à déterminer.

Contenu

Le Médicosport-santé finalisé contiendra
- un chapitre général de médecine du sport;
- un chapitre consacré aux pathologies retenues avec leurs niveaux de sévérité pris en compte pour les protocoles;
- un chapitre consacré aux disciplines sportives : seront précisés notamment l'intérêt potentiel de la discipline, les risques et contre-indications, les publics cibles, les objectifs thérapeutiques, les adaptations et précautions à prendre, ainsi que les protocoles d’activité sport santé proposés et les références bibliographiques;
- un lexique.

Diffusion

Le Médicosport-santé sera diffusé sous forme numérique.

Le président directeur général des Editions Vidal, le docteur Vincent Bouvier, sollicité pour un partenariat, a proposé un système de mise à jour avant de pouvoir délivrer la forme numérique envisagée. Ainsi, le Médicosport-santé aura pour vocation à être diffusé dans le cadre de l’aide à la prescription vers les médecins généralistes, en particulier, mais également vers toutes les professions de santé, voire même dans une forme simplifiée vers tous les citoyens.

Genèse du médicosport-santé

Bien que déjà pris en compte dans la mandature précédente, le sport santé a été l’objet dès 2009 d’une importante expansion. En effet, en accord avec le président Denis Masseglia, la commission médicale du CNOSF sous l’impulsion de son nouveau président le docteur Alain Calmat initiait un projet ambitieux de son secteur sport-santé. Du sport dit « pour tous » au « sport pour chacun », c’est à dire adapté à la condition de la personne et particulièrement de son état de santé, le concept sport santé était alors défini par la commission médicale comme les « conditions de pratique d’une discipline sportive aptes à maintenir ou améliorer la santé dans le cadre de prévention primaire, secondaire ou tertiaire ».

Le Médicosport-santé est orienté vers une aide à la prescription mais également à la formation des responsables tant médicaux que du mouvement sportif, et en particulier des fédérations. Celles-ci sont en effet les plus à même de proposer, avec l’aide des médecins spécialistes et des médecins du sport, des protocoles d’activités sportives basés sur des pratiques adaptées à la santé des individus.

Un ouvrage collégial

Initiant un rapprochement du mouvement sportif et des sociétés savantes, le CNOSF a sollicité les fédérations afin qu’elles créent des comités sport-santé destinés à mettre en place, pour chaque discipline, des protocoles adaptés à la personne, à ses motivations et état de santé en vue d'apporter un maximum de bienfaits pour un minimum de risques. Facultatifs, ces comités sont déjà au nombre de 51. Le contenu de la première version du Médicosport-santé présenté contient ainsi une compilation des protocoles d’activité physique et sportive réalisés par 20 fédérations.

Parallèlement, la commission médicale du CNOSF a créé une commission mixte ad hoc avec la Société française de médecine, de l’exercice et du sport (SFMES), et un pôle ressources composé de spécialistes, (experts médicaux et STAPS). Avec par ailleurs le soutien de la Fondation Henri Sérandour et de sa présidente Edwige Avice, ce médicosport-santé a été présenté au cours de son évolution à un certain nombre d’institutions : Académie de médecine, membres du Programme National de Nutrition Santé 3, Société française de médecine et de rééducation, CNGE, INPES....

Le travail a ciblé dans un premier temps, outre les personnes sédentaires sans pathologie (prévention primaire), les 4 thématiques suivantes : maladies métaboliques (diabète, obésité..), maladies cardio-vasculaires, cancers et vieillissement. Chacune de ses thématiques étant traitée par un pôle ressource spécifique dirigé par un expert médical et un expert STAPS.

Sur la base des éléments fournis par les comités sport santé, ces pôles ressources ont établi des protocoles d’activité physique et sportive adaptés à leurs publics cibles notamment en fonction du niveau de sévérité et de stabilité de la maladie. Les niveaux 1 et 2 permettent une pratique d’activité physique dans un cadre fédéral alors que le niveau 3 exige un environnement médicalisé.

Billetterie

Passion

Opportunité

Médical

Outil

Vidéos

Découverte

Club Entreprises France Olympique

Médias

  •  Française des jeux
  •  Decathlon
  •  France Télévisions
  •  BPCE
  •  Lacoste