Congrès du CNOSF : une quasi-unanimité

Partagez

L’ensemble des 72 fédérations membres du Comité national olympique et sportif français, et des 75 comités régionaux, territoriaux et départementaux olympiques et sportifs, réunis en congrès exceptionnel le 25 avril 2018 à la Maison du sport français, a adopté la motion suivante :
« L’ensemble des participants regrette les difficultés majeures rencontrées par les clubs suite à la diminution des emplois aidés et de la part territoriale du CNDS. Ils demandent au CNOSF d’intervenir vigoureusement pour que soit rétabli un financement au niveau territorial au bénéfice des associations sportives. »

Mandat est donné au CNOSF pour poursuivre les travaux initiés sur la gouvernance du sport afin de doter le sport français d’un modèle à gouvernance partagée et responsabilités réparties. Dans ce contexte l’hypothèse d’une agence nationale constituée de représentants de l’État, des collectivités territoriales et du mouvement sportif à parts égales, et de représentants du monde économique a recueilli le soutien quasi-unanime des participants.

Le mouvement sportif s’engage à créer des emplois structurants au niveau des clubs et des organes déconcentrés pour peu que :
- ces créations se fassent dans le cadre du projet associatif ;
- les diplômes fédéraux donnent sous certaines conditions le droit d’enseigner contre rémunération ;
- l'on encourage les structures employeurs par des mesures incitatives.

Le club au cœur du projet du sport français :
- sans club, pas de champions ;
- sans club, pas de service public du sport, pas d’éducation, pas de vivre ensemble par le sport ;
- un club rénové pour mieux répondre aux enjeux de performance sportive et de développement des pratiques ;
- un club reconnu pour les actions d’intérêt général qu’il mène dans le cadre de son projet associatif ;
- un club ouvert à de nouveaux adeptes, notamment du sport santé bien-être, et à leurs attentes, et participant à l’animation du territoire.

Pour une France plus sportive, plus dynamique mais aussi plus humaine. Pour une France en accord avec les valeurs olympiques d’excellence, d’amitié et de respect. Pour des Jeux de 2024 vecteur d’accélération et de progrès social. Pour un héritage durable et sociétal avec un mouvement sportif aux rôles, missions et capacités d’action renforcés.

Le mouvement sportif souhaite un vaste plan d’ensemble pour la pratique associative en club, adapté aux enjeux sociétaux.


Actualités

Médailles des bleus aux JO 2018

FRA

5

4

6
Total
15
Calendrier A suivre Les athlètes de la délégation française Résultats Français Classement des nations

Célébration

Passion

Médical

Outil

Vidéos

Découverte

Médias

  •  Française des jeux
  •  Air France
  •  Club Med
  •  Decathlon
  •  France Télévisions
  •  BPCE
  •  Mutuelle des Sportifs
  •  Groupe VYV
  •  Lacoste
  •  MAIF
  •  RMC