Anne Tournier-Lasserve : "Ensemble, on sera encore plus forts"

Partagez

La 3e dition des Jeux Europens approche grands pas (21 juin - 2 juillet 2023). Entretien avec la cheffe de mission de la dlgation franaise en Pologne, par ailleurs vice-prsidente du CNOSF en charge du haut niveau, Anne Tournier-Lasserve.

Cest trs important : lesprit dquipe est une force, une ressource supplmentaire obtenue en se poussant les uns, les autres.

En quoi consiste exactement le rle dun chef de mission ?
Anne Tournier-Lasserve :Le chef de mission est avant tout un rassembleur. Un rassembleur parce que nous sommes prs de 500 personnes effectuer le dplacement en Pologne : 268 athltes et 179 encadrants, rpartis sur 25 disciplines, 22 sports, eux-mmes dissmins sur 25 sites diffrents, dans 13 villes diffrentes le tout avec des arrives et des dparts chelonns en fonction des dates dpreuves. Il sagit donc de coordonner, avec les quipes du CNOSF, lorganisation, la logistique mais aussi la motivation de tout le monde, tre le lien entre tous de manire ce quil y ait un esprit Equipe de France . Cest trs important : lesprit dquipe est une force, une ressource supplmentaire obtenue en se poussant les uns, les autres. Quelque chose de lordre du : Ensemble, on sera encore plus forts . Et vous imaginez bien que pour y parvenir, il faut quil y ait au milieu de tout cet ensemble quelquun qui fasse le lien. Cest capital. Et cest le rle que je vais avoir le grand plaisir dassumer aux Jeux Europens.

On peroit l deux grandes facettes : de la logistique pure, ainsi quune dimension plus immatrielle autour de la cohsion de groupe Le corps et la tte, en quelque sorte ?
Anne Tournier-Lasserve : Il y a de a. La logistique relve du concret : je prends tel vol telle heure, je suis dans tel htel ou tel village Lesprit dquipe est de lordre de labstrait, mais nest pas moins important. Nous sommes des tres humains, avec nos caractres, nos manires de vivre, de ragir Et lorsque vous avez des sportifs en face de vous, leur but est dtre bon dans la comptition. Ils ont leur manire de voir les choses, de prparer lchance, den ressentir ou non la pression suivant leur caractre, certains reviennent de blessure et sont dans lexpectative Ajoutons lenvironnement, aussi : y aura-t-il des spectateurs ? Seront-ils de notre ct ? Chacun va ragir tout cela selon son caractre, et nous, on doit travailler avec cela et sadapter chacun, pour former un collectif et runir ensemble les conditions de la russite. Ce sont deux aspects bien diffrents de la tche mais qui finissent en ralit par se rejoindre : si on na pas de problmes logistiques, on est mieux dans sa tte et donc on est mieux arm pour russir.

Je mattends vivre une exprience trs forte, humainement fabuleuse !

Cest une premire pour vous dans ce rle ?
Anne Tournier-Lasserve : Oui. Je suis alle sur dautres vnements, comme les Jeux Mditerranens Oran pas plus tard que lan pass, mais jamais en tant que cheffe de mission. Par contre, jai lhabitude dtre cheffe de dlgation au niveau de la Fdration franaise dathltisme et je ne doute pas que ce vcu va mtre prcieux. Tout comme nos sportifs en lice, je mattends vivre une exprience trs forte, humainement fabuleuse !

La fonction est-elle trs codifie ou chaque chef de mission tend-il apposer sa patte d'un vnement l'autre ?
Anne Tournier-Lasserve : On nest pas pareils donc on va faire passer les messages diffremment, mais in fine tous les chefs de mission sont l pour tre des locomotives et assurer le lien avec aussi les quipes de cadres, sur lesquelles pse tout autant le stress de la russite. Donc il sagit dapaiser les choses sil y a de la pression : au moindre petit problme extrieur qui se cre, sur le plan des transports ou autre trouver au plus vite la solution pour faire redescendre ce stress temporaire afin que celui-ci nait pas dimpact sur la performance sur le terrain.

On avance tous ensemble pour mettre les sportifs dans les meilleures conditions.

Quels sont les challenges et/ou dfis qui se posent principalement au chef de mission ?
Anne Tournier-Lasserve : Cest tout dabord un gros travail invisible , ou du moins que lon nimaginerait pas forcment vu de lextrieur, qui a lieu trs en amont de lvnement afin de tout coordonner. Cette phase de prparation a mobilis lintgralit des services du CNOSF, y compris ceux auxquels on penserait moins spontanment. Cest, jinsiste, un travail en commun o chacun apporte sa pierre ldifice. Tous les services ont leur part. Sans les uns, les autres, tous ensemble, on ne va pas en Pologne ! Et jinclus ici les fdrations, les directions techniques nationales, les entraneurs, les staffs mdicaux Ce sont des sports diffrents, des mthodes diffrentes selon les fdrations, mais larrive on avance tous ensemble pour mettre les sportifs dans les meilleures conditions. Ensuite, durant la comptition, je dirais que le challenge principal va tre le nombre de sites, avec des kilomtrages parfois importants. Je vais tout faire pour aller partout et voir tous les sports ! Mais je ne serai pas seule : entre direction olympique, communication il va y avoir une quinzaine de personnes en Pologne sur lesquelles je pourrai mappuyer dans leurs domaines respectifs.

Jeux Europens Cracovie-Malopolska 2023

Sentez-Vous Sport 2023 !

Recrutements et appels d'offres

Retrouvez toutes les offres d'emploi et appels d'offres du CNOSF.

Vie de l'athlte

Catalogue des formations

SIGNAL-SPORTS

Veille Observatoire du sport fdral

Guide "Sport et mobilits"

Centre de ressources

Jeunesse

A ne pas rater !

TV - Sport en France

Plateforme RSO

Agence nationale du sport

Sport Sant

Outil

  •  Airbnb
  •  Aliba
  •  Allianz
  •  Atos
  •  Bridgestone
  •  Cocacola
  •  DOW

  •  intel
  •  Omega
  •  Panasonic
  •  P&G
  •  Samsung
  •  Toyota
  •  Visa
  •  BPCE
  •  Carrefour
  •  EDF
  •  LVMH
  • Le Coq Sportif
  •  Orange
  •  Sanofi
  • Accor Live Limitless
  • ADP
  • AIRFRANCE
  • ArcelorMittal
  • Caisse des dépots
  • Cisco

  • FDJ
  • FDJ
  •  GL Events
  •  îledeFrance mobilités
  •  pwc