Jeux Européens, jour 12 : Boxe et badminton concluent en beauté

Partagez

Les Jeux Européens se sont achevés sur 5 derniers podiums, dont la plus haute marche pour Amina Zidani en boxe. Avec 62 médailles, dont 17 en or, la France finit 5e au classement des nations (et même 3e en nombre de médailles).

Boxe : les filles à l’honneur

« Aller chercher un titre. » C’était le leitmotiv d’Amina Zidani cette semaine. Un titre, c’est ce qui manquait encore à la boxeuse du Don’t Panik Team, qui deviendra trentenaire au mois d’août. Vice-championne du monde universitaire (2019), médaillée de bronze aux Jeux Méditerranéens (2022), en bronze tout récemment lors des derniers Mondiaux en mars… La Normande s’est affirmée comme une boxeuse qui compte dans la catégorie des plumes (-57 kg), et n’attendait plus qu’un titre pour entériner ce statut. La finale de ces Jeux Européens lui offrait en outre l’occasion de prendre sa revanche sur la Bulgare Svetlana Staneva, qui avait remporté leurs deux combats précédents.

Sans aller jusqu’à évoquer une finale à sens unique, celle-ci a été bien menée par la Française, d’un premier round équilibré mais crédité à son avantage par quatre juges sur cinq, à une maîtrise de plus en plus nette au deuxième rendant la perte du dernier round anecdotique. A l’arrivée, Zidani recueille les faveurs de quatre des cinq juges. « Je ressens beaucoup de joie car on a travaillé énormément pour ça, soulignait la championne. On savait que ce tournoi serait le plus difficile, qu’avec le double enjeu de la qualification olympique à aller chercher, il y aurait du coup un gros niveau. Il fallait une bonne préparation et être à fond à chaque combat. »

Pas d’exploit en revanche chez les mouches pour Wassila Lkhadiri, battue 0/5 par la Turque Buse Cakiroglu, véritable épouvantail de ce tableau des moins de 50 kg puisque championne du monde en titre, vice-championne olympique et déjà quatre fois championne d’Europe par le passé – rien que ça ! Même dénouement pour Davina Michel chez les moins de 75 kg : semblant un brin émoussée, la boxeuse de Garges-les-Gonesse s’incline face à l’Irlandaise Aoife O’Rourke, championne d’Europe 2022 (1/4).

Vingt-quatre heures après les sacres de Billal Bennama et Sofiane Oumiha, la boxe olympique française repart de Cracovie avec un total de 7 médailles (3 en or, 2 en argent, 2 en bronze)… et autant de tickets pour les Jeux Olympiques de Paris.

Badminton : Christo Popov et Delrue / Gicquel étaient si près

Il y était presque. Un set et demi durant, Christo Popov (n°31) a fait plus que malmener le n°1 mondial Viktor Axelsen, au point de rendre tangible la perspective d’une médaille d’or dès sa première participation à un championnat continental chez les seniors… « et ce alors que j’ai décroché ma qualification lors du tout dernier tournoi, au bout d’une année à cavaler après mon ticket », devait ensuite préciser le champion d’Europe juniors 2020.

A un set (21/16) et 8-2 en sa faveur dans le deuxième, le conte de fées prenait corps… tout en gardant à l’esprit le précédent de leur dernier affrontement, en février, où le champion olympique et du monde en titre s’en était sorti en sauvant un volant de match. Le scenario s’est hélas quasiment reproduit à l’identique, la Français de 21 ans étant notamment rattrapé par une semaine exigeante – son frère et lui font partie des rares à cumuler simple et double : « Cela me fait 12 matchs cette semaine, contre 6 pour lui, comptait Christo après avoir rendu les armes (21/16, 16/21, 11/21). Je ne sais pas si j’aurais gagné sans ça puisqu’il est quand même le n°1, mais j’ai pas mal senti la fatigue. Et malgré ça je n’étais pas très loin, j’ai réussi à le pousser dans ses retranchements, c’est plutôt encourageant. »

L’argent en simple, le bronze en double avec son frère aîné Toma Junior. Pas de quoi faire la fine bouche : « C’est quand même super. Les objectifs sont atteints, on repart avec l’impression d’être sur le bon chemin et de bien travailler au quotidien. »

D’autant que c’est tout le badminton français qui a brillé durant ces Jeux Européens. Aux médailles des Popov s’ajoutent ainsi celles de Margot Lambert et Anne Tran en double (bronze) et, en mixte, de Delphine Delrue et Thom Gicquel. Une marche de mieux donc pour le duo, qui en 2019 avait pris la médaille de bronze des Jeux Européens à Minsk. C’était alors la première médaille de leur association. Quatre ans plus tard, les voilà parés d’argent en Pologne, à nouveau vice-champions d’Europe de la discipline, comme l’an passé, après leur défaite finale face aux Néerlandais Selena Piek et Robin Tabeling (10/21, 21/13, 13/21).

A chaud, ils avaient un peu de mal à démêler les sentiments : « Contents et déçus à la fois, décrit Delphine Delrue. Sur le moment, ça fait un peu mal de perdre encore en finale. Aujourd’hui on n’a pas très bien démarré, sommes bien revenus dans le deuxième set, on s’est bien bagarré, mais ils ont été plus consistants et ont commis moins de fautes que nous au dernier. » « Ils étaient meilleurs que nous aujourd’hui, confirme Thom Gicquel. Si près du match, on est plus déçus que fiers. Mais ça s’inversera dans quelques jours. »

Canoë-kayak : une 4e place… et une porte-drapeau !

Médaillé de bronze en slalom par équipes, Boris Neveu a terminé 4e en individuel sur l’épreuve du kayak cross, spécialité dont il fut deux fois vice-champion du monde (2017, 2018). Ses coéquipiers Benjamin Renia et Titouan Castryck se sont arrêtés respectivement en demies et quarts de finale.

Journée chargée enfin pour Marjorie Delassus, quart de finaliste en kayak cross après avoir pris la 9e place de la finale du canoë le matin, juste derrière Angèle Hug (Lucas Roisin 9e également chez les hommes). Et en soirée, c’est à elle, médaillée d’or du kayak slalom par équipes et alignée au total sur cinq épreuves dans ces Jeux Européens, que revenait l’honneur d’être porte-drapeau de la délégation française à la cérémonie de clôture.

Jeux Européens Cracovie-Malopolska 2023

Paris 2024 : la délégation française

Recrutements et appels d'offres

Retrouvez toutes les offres d'emploi et appels d'offres du CNOSF.

Mission Eco'Sportive

Vie de l'athlète

Catalogue des formations

SIGNAL-SPORTS

Veille Observatoire du sport fédéral

Guide "Sport et mobilités"

Centre de ressources

Jeunesse

A ne pas rater !

TV - Sport en France

Plateforme RSO

Agence nationale du sport

Sport Santé

Outil

  •  Airbnb
  •  Aliba
  •  Allianz
  •  Atos
  •  Bridgestone
  •  Cocacola
  •  DOW

  •  intel
  •  Omega
  •  Panasonic
  •  P&G
  •  Samsung
  •  Toyota
  •  Visa
  • Accor Live Limitless
  •  BPCE
  •  Carrefour
  •  EDF
  • Le Coq Sportif
  •  LVMH
  •  Orange
  •  Sanofi
  • ADP
  • AIRFRANCE
  • ArcelorMittal
  • Caisse des dépots
  • Cisco

  • FDJ
  • FDJ
  •  GL Events
  •  îledeFrance mobilités
  •  pwc