"La RSO est loin d’être une nouveauté pour le Mouvement sportif"

Partagez

Comment le CNOSF accompagne-t-il les acteurs du mouvement sportif français dans l’élaboration et la mise en place de leur politique RSE/RSO ? Lors d’un entretien accordé à Ecofoot.fr, Paul-André Tramier, membre du Conseil d’administration du CNOSF en charge de la RSO, des sports de nature et des équipements, et Audrey Wittersheim, Chargée de Mission Développement Durable et Sports de Nature, reviennent sur la stratégie mise en place par le CNOSF pour favoriser la prise en compte des sujets sociétaux et environnementaux au sein du mouvement sportif tout en évoquant les futurs projets RSO de l’institution. Propos recueillis par Karim Ghariani pour Ecofoot.

Quelle place occupent aujourd’hui les thématiques environnementales et sociétales au sein du CNOSF ?

Le Comité National Olympique et Sportif (CNOSF) porte depuis de nombreuses années des ambitions fortes en matière d’utilité sociale et de responsabilité sociétale (RSO), engagements historiques du mouvement sportif.

Cet engagement s’est renforcé ces quatre dernières années pour accompagner au mieux le mouvement olympique et sportif à intégrer l’écoresponsabilité dans ses stratégies de développement. D’autant plus que, depuis plus d’un an aujourd’hui, la crise de la COVID-19 touche fortement les activités du Mouvement olympique et sportif, en France comme ailleurs. Cette pandémie se joint à d’autres grands bouleversements et évolutions observés au sein de notre société : accroissement des inégalités sociales et territoriales, augmentation de la sédentarité, aggravation des événements météorologiques, dégradation de la biodiversité, pollutions diverses, pour ne citer que ceux-ci. Force et de constater que ces problématiques actuelles ne cessent de prendre de l’ampleur et impactent directement ou indirectement les organisations et activités sportives.

Derrière l’urgence de la situation, il est désormais primordial de conforter ces orientations et de faire évoluer les stratégies et les plans d’actions des organisations sportives, d’anticiper les changements, de penser de manière systémique et local en choisissant les priorités sur lesquelles se mobiliser, tant individuellement que collectivement, afin de répondre aux enjeux présents et futurs et assurer un développement écoresponsable et pérenne des activités sportives.

La Responsabilité Sociétale (RSO), telle qu’appréhendée par le CNOSF ces dernières années, est donc aujourd’hui une opportunité et un moyen pour le Mouvement sportif de renforcer sa démarche d’amélioration continue, de faire évoluer ses activités tout en étant au plus près des besoins et attentes de ses parties prenantes (pratiquants, structures adhérentes, partenaires, collaborateurs et bénévoles…). Pour ce faire, le CNOSF est devenu un « catalyseur », un facilitateur et un accompagnateur.

A partir de quand le CNOSF a-t-il commencé à réellement structurer sa démarche RSO ?

Les premiers engagements du mouvement olympique et sportif remontent aux années 1990, lorsque le Comité international olympique (CIO) a ajouté une dimension nouvelle à l’Olympisme, un troisième pilier qui rejoint le sport et la culture : l’environnement. En 1999, lors du Congrès mondial Sport et Environnement de Rio, le CIO recommandait à l’ensemble de ses adhérents de s’engager en faveur du développement durable, ce que le CNOSF décidait de faire dès 2003 avec l’adoption de l’Agenda 21 du Sport Français. Premier comité national olympique à s’engager, alors, sur cette thématique, le CNOSF n’a pas cessé de renforcer son engagement et ses actions d’accompagnement au service du développement écoresponsable du mouvement olympique et sportif français. En 2008, le CNOSF a ainsi adopté la Charte du sport français pour le développement durable et créé le Label « Développement durable, le sport s’engage® ».

Puis, en 2016, cet engagement écoresponsable s’appréhende et se déploie dans une nouvelle dynamique : la responsabilité sociétale des organisations (RSO) afin de s’inscrire dans les lignes directrices de la norme internationale ISO 26 000 et les objectifs de développement durable de l’Agenda 2030 des Nations Unies.

La RSO se définit comme étant la démarche mise en place par une organisation afin d’intégrer les enjeux du développement durable (environnementaux, sociaux et économiques) mais aussi des tendances sociétales et de préoccupation de l’intérêt général dans ses activités en lien avec toutes les parties prenantes (salariés, bénévoles, partenaires, prestataires, pratiquants…).

Formalisée en 2018 dans un référentiel composé de 6 axes et 107 principes d’actions, inscrite en 2019 dans le Projet pour le sport français ainsi que dans le plan Héritage 2024 du CNOSF, la RSO devient une action majeure du CNOSF visant à encourager l’ensemble des acteurs du mouvement sportif à structurer et valoriser leur démarche de responsabilité sociétale. Dans cet objectif, le CNOSF a développé de nombreux outils ces deux dernières années, outils mis en ligne sur la plateforme RSO et le site dédié au Label « Développement durable, le sport s’engage ® ».

En 2019, le CNOSF s’est également engagé sur une stratégie de RSO interne afin de devenir, en tant qu’organisation, un véritable acteur écoresponsable.

En 2009, le CNOSF lançait le Label « Développement durable, le sport s’engage ® ». Quel est le principe de ce label ?

Le Label « Développement durable, le sport s’engage ® » est l’unique Label créé et piloté par le CNOSF. La première version du Label a effectivement été lancée en 2009 suite à l’adoption de « l’Agenda 21 du sport français » et de la « Charte du sport français pour le développement durable » par le Mouvement Olympique et Sportif français.

Il atteste et valorise la démarche des organisateurs de manifestations sportives qui s’engagent à développer et mettre en œuvre des événements respectant des critères environnementaux, sociaux, économiques et éthiques pour des événements écoresponsables, solidaires et exemplaires.

Comment ce label a-t-il évolué depuis son lancement ?

À l’occasion du 10e anniversaire du Label et suite au lancement de la plateforme dédiée à la Responsabilité Sociétale des Organisations sportives (RSO) fondée sur les six axes d’actions de la RSO, le CNOSF a souhaité donner un nouveau souffle et redynamiser ce Label. Cette nouvelle version du Label, publiée le mardi 20 avril 2021, s’inscrit désormais dans la stratégie de Responsabilité sociétale des Organisations sportives (RSO) développée par le CNOSF et validée par le Mouvement sportif en 2018. Il vise, entre autres, à assurer une plus grande cohérence entre la démarche RSO développée au sein des organisations sportives et celle mise en œuvre dans le cadre de manifestations sportives.

Le Label du CNOSF permet à tous les organisateurs d’événements du Mouvement sportif, du plus petit au plus grand, ainsi qu’à leurs partenaires, de s’inscrire dans une démarche d’amélioration continue écoresponsable

À la fois plus ambitieux, plus accessible et plus complet en matière d’accompagnement des organisateurs, la nouvelle version du Label DD présente 3 niveaux de labellisation (Or/Argent/Bronze), 34 critères répartis dans les 6 axes d’actions de la RSO (dont 13 critères obligatoires) et un site internet dédié pour candidater ou renouveler sa demande de labellisation en ligne.

Le Label du CNOSF permet à tous les organisateurs d’événements du Mouvement sportif, du plus petit au plus grand, ainsi qu’à leurs partenaires, de s’inscrire dans une démarche d’amélioration continue écoresponsable. Exemples d’actions, guides et outils RSO, possibilité d’accompagnement par les CDOS, CROS et CTOS, les organisateurs d’événements sportifs trouveront à travers ce Label un support de développement et de valorisation de leurs engagements écoresponsables.

Comment décririez-vous aujourd’hui l’état d’avancement du mouvement sportif français concernant la prise en compte des enjeux sociétaux et environnementaux ? Le mouvement sportif français est-il en avance ou en retard par rapport à ses voisins européens sur de tels enjeux ?

De par leur activité d’utilité sociale, leur statut associatif et/ou leur mission de service public, les organisations sportives mettent en œuvre des actions de responsabilité sociétale (RSE/RSO) depuis toujours. La RSO est donc loin d’être une nouveauté pour le Mouvement sportif. Elle est inscrite dans son ADN mais les fédérations et les clubs ne le savent pas toujours ou n’en font pas la promotion.

Cet engagement sociétal se traduit notamment par la mise en place et la promotion d’activités physiques et sportives en faveur de l’éducation, de l’égalité, du respect, de la mixité et de la cohésion sociale, de la santé et du bien-être tout en sensibilisant les pratiquantes et pratiquants à leur environnement.

Une étude d’ingénierie territoriale RSO est en cours de finalisation...

Concernant l’aspect purement écologique, certaines organisations sportives – notamment celles pratiquant des sports de nature – se sont attachées depuis plusieurs années à sensibiliser leurs pratiquants à la préservation des milieux naturels. Aujourd’hui, cette démarche évolue et s’étend à l’ensemble du Mouvement sportif et olympique, du club à l’événement sportif international. Il y a une réelle prise de conscience de ces enjeux environnementaux et sociétaux depuis 2019. Aujourd’hui, une majorité de fédérations sportives mettent en place des actions de développement durable, que ce soit de manière ponctuelle ou régulière. Les actions les plus communes concernent l’organisation de manifestations sportives écoresponsables, qui constitue bien souvent la première action mise en œuvre par les structures sportives. C’est un levier d’engagement important et sur lequel les acteurs du secteur sportif français sont moteurs depuis plusieurs années (Open Internationaux de Tennis, tournoi de Roland-Garros, UEFA Euro 2016, Ryder Cup 2018…).

Quels seront les prochains projets du CNOSF en matière de politique RSO ?

Après avoir développé des outils RSO à destination du mouvement sportif, l’enjeu aujourd’hui pour le CNOSF est triple :

• Faciliter le partage, la visibilité et la valorisation des outils et bonnes pratiques existants,
• Poursuivre la sensibilisation et l’accompagnement du mouvement sportif dans la structuration et le renforcement de sa démarche RSO au service du développement des organisations et pratiques,
•Continuer le travail de veille et de prospective afin d’adapter cette démarche RSO aux éventuelles évolutions.

Le CNOSF va donc poursuivre sa mission et, notamment, continuer à alimenter la boîte à outils RSO en ligne avec des guides, méthodes, dispositifs, expériences réussies, modèles de document, chartes… pour permettre un réel échange d’expertise entre acteurs du Mouvement sportif.

Par ailleurs, une étude d’ingénierie territoriale RSO est en cours de finalisation. L’objectif est d’analyser et présenter les différentes stratégies RSO mises en place par six organisations sportives : FF Tennis, FF Surf, FS ASPTT, CROS Bretagne, CROS Région Sud, CDOS Yvelines. L’étude permettra de publier des guides recensant les facteurs clés de succès pour sa démarche RSO et des exemples d’actions à mettre en place dans sa propre structure.

Dans le même objectif, le CNOSF travaille sur la création de cinq modules vidéo interactifs destinés aux acteurs du mouvement sportif. Très brefs et ludiques, ils visent à transmettre les éléments méthodologiques et outils pour structurer et/ou renforcer la démarche RSO dans son organisation sportive en abordant divers thèmes tels que préparer et déployer sa démarche, évaluer et valoriser ses actions, mobiliser ses parties prenantes, organiser un événement écoresponsable. La date de publication de l’étude et des modules est prévue fin juin 2021.

Actualités | Responsabilité sociétale des organisations sportives (RSO)

Centre de ressources

Jeunesse

Incontournable

A ne pas rater !

Rapport d'activité 2020

Solidarité

Éducation

TV - Sport en France

Plateforme RSO

Agence nationale du sport

Sport Santé

Intégrité

Outil

A lire

Découverte

  •  Airbnb
  •  Aliba
  •  Allianz
  •  Atos
  •  Bridgestone
  •  Cocacola

  •  intel
  •  Omega
  •  Panasonic
  •  P&G
  •  Samsung
  •  Toyota
  •  Visa
  •  BPCE
  •  EDF
  • Le Coq Sportif
  •  Orange
  •  Sanofi
  • Cisco
  • FDJ
  •  pwc